Home Lifestyle Société Les futurs militaires belges se déshabillent pour la bonne cause

Les futurs militaires belges se déshabillent pour la bonne cause

Après les pompiers, place aux étudiants de l’Ecole Royale Militaire (ERM): trente élèves officiers ont en effet décidé de tomber l’uniforme pour la bonne cause et de s’afficher dénudés (ou vêtus de leurs plus beaux atours, tout dépend des mois) dans un calendrier dont les profits iront à la recherche contre la sclérose en plaques.

Un projet qui a été quelque peu malmené par les (re)confinements à répétition, qui n’ont toutefois pas empêché les futurs militaires de mettre leur idée à exécution. “Quand on nous a dit en octobre qu’il y aurait un deuxième confinement, nous avons su immédiatement qu’il nous fallait trouver quelque chose de nouveau” explique Joachim Dhaenens, un élève impliqué dans le projet dès le début, alors qu’il n’en était encore qu’au stade de blague.

On s’est demandés pourquoi ne pas faire un calendrier comme la police ou les pompiers ? Puis on s’est rendus compte que cette piste de réflexion valait vraiment la peine d’être étudiée !” – Joachim Dhaenens.

Une boutade derrière laquelle se cache une histoire tout sauf drôle, l’un des étudiants de l’ERM ayant lui-même été confronté à la sclérose en plaques lorsque sa grand-mère l’a contractée. Ainsi que confie Cyrille Brunette, “elle en souffre depuis plusieurs années, raison pour laquelle je vends des chocolats pour soutenir l’organisation qui a tant fait pour ma grand-mère. Quand le reste du groupe a entendu cela, je n’ai même pas eu à leur demander de m’aider. Tout le monde était déjà partant. C’était génial.”

Les futurs militaires en guerre contre la sclérose en plaques

Concrètement, ce sont plus de quarante personnes qui y ont participé, à tous les niveaux de l’École royale militaire. L’occasion pour ses membres de soutenir une association qui le mérite, mais aussi de dresser un portrait de la vie à l’ERM, des traditions telles que l’incontournable bal annuel étant également représentées au gré des mois du calendrier. Envie de le commander? Il vous en coûtera 12 euros, et vous pouvez le retrouver ici. On préfère vous prévenir: tous ces muscles dénudés donnent drôlement envie de se mettre au garde-à-vous…

Lire aussi: