Home Lifestyle Société En Belgique, la charité se porte bien (surtout pour les chiens)

En Belgique, la charité se porte bien (surtout pour les chiens)

Ce lundi, le réveillon a commencé en fanfare pour les équipes de Viva For Life, qui ont battu un nouveau record en récoltant 4.929.220 euros pour combattre la pauvreté chez les enfants. Une cause honorable, qui n’est pas toutefois celle qui l’emporte dans le coeur des Belges: si ces derniers sont de plus en plus nombreux à donner aux oeuvres de charité, ils préfèrent le faire pour les animaux.

C’est dans la frénésie des fêtes et de l’opération Viva For Life que l’application sociale Twoo a décidé de se pencher sur les habitudes des Belges quand il s’agit de donner de l’argent pour la bonne cause. Pour ce faire, un panel de 1614 répondants a été rassemblé, avec des conclusions édifiantes. Ainsi, selon les tendances qui ressortent de l’étude, 65.9% des Belges se sentiraient obligés de soutenir des bonnes oeuvres. Sauf que quand il s’agit de mettre la main au portefeuille, cette proportion baisse un peu puisque seule la moitié de nos compatriotes indique donner régulièrement de l’argent à des associations caritatives. Des dons qui diffèrent grandement selon les causes.

Des riches aux pauvres

Ainsi, 39,5 % des Belges déclarent vouloir s’engager pour les droits des animaux, et faire des dons en ce sens. La lutte contre la pauvreté arrive en deuxième position (30,5 %), suivie par les maladies (21,2 %) et les catastrophes naturelles (8,8 %). Les femmes s’engagent plus souvent contre les maladies (25,4 % contre 19,9 % pour les hommes), tandis que les hommes donnent plus fréquemment de l’argent à des initiatives contre la pauvreté (31,2 % contre 28,1 % pour les femmes)… Autre constat de l’étude? Les Belges se la joueraient bien Robin des Bois de la charité, deux sur trois (67,7 %) estimant en effet que les riches et les entreprises devraient être obligés de contribuer aux bonnes actions.

Le prix de la paix

Des bonnes actions auxquels les Bons Samaritains ne contribuent pas uniquement par amour pour leur prochain.  D’une manière générale, la majorité de la population belge (71,3 %) donne de l’argent dans le but d’aider les plus démunis. Mais aussi, dans le but de se sentir bien: un cinquième des femmes (18,3 %) déclare donner parce que cela leur procure un sentiment positif, un pourcentage qui est 10 % plus élevé chez les hommes, avec pas moins d’un homme sur trois (33 %) qui donne de l’argent pour le bon sentiment que cela lui procure. Le chiffre de la honte? 17,4 % des Belges préféreraient posséder une belle somme d’argent plutôt que de voir le monde en paix. Qu’on se rassure, ces Picsou égoïstes sont visiblement noyés dans la masse, puisque cette année, Viva For Life a récolté plus de 800 000 euros de plus qu’en 2017, soit une augmentation de 20% sur un an. Et les Belges sont également généreux avec leur temps: on compte plus d’1,2 million de bénévoles dans le pays, autrement dit, un Belge sur huit. Justement, il paraît que l’Union fait la force, alors on s’en réjouit.

Lire aussi:
Les refuges allemands interdisent l’adoption d’animaux à la Noël
Victoria Beckham dessine un t-shirt pour la bonne cause et il est canon
Ashton Kutcher et Mila Kunis vont déshériter leurs enfants

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.