Home Lifestyle Société Des employées de Microsoft dénoncent une culture du harcèlement sexuel

Des employées de Microsoft dénoncent une culture du harcèlement sexuel

Entre la fondation qu’il pilote avec sa femme et leur décision de ne pas léguer leur fortune colossale à leurs enfants, Bill Gates fait un peu office de « good guy » dans le monde de la tech. Un exemple qui ne s’applique visiblement pas à l’entreprise qu’il a fondée puisque Microsoft est au coeur d’un scandale de harcèlement sexuel.

C’est que visiblement, celui-ci serait légion dans les rangs de l’entreprise, suffisamment, en tout cas, pour remplir un mail de 90 pages (!) qui a été envoyé par des employées victimes d’actes et de paroles absolument déplacés. Le pire, peut-être? Les employées affirment dans leur courriel avoir cherché de l’aide auprès des ressources humaines, mais dénoncent le fait que la direction n’ait accordé aucune importance à leurs plaintes.

Nous avons organisé des réunions avec d’autres femmes lorsque je travaillais dans la division Xbox et chacune d’entre nous, à l’exception d’une seule, se faisait appeler constamment« salope » au travail »

Une autre employée révèle que lors d’un business trip au Maroc, son boss l’aurait menacée de la tuer si elle refusait d’avoir des relations sexuelles avec lui. Et le harcèlement concernerait toutes les sphères de l’entreprise puisque parmi les plaignantes, on retrouve une employée parvenue aux plus hauts échelons de Microsoft, qui fait part d’une situation parfaitement inacceptable qui lui est arrivée au travail.

Un homme m’a demandé à deux reprises de m’asseoir sur ses genoux devant d’autres dirigeants, y compris le responsable des ressources humaines. Je m’y suis opposé, rappelant la politique de Microsoft. Cette personne a déclaré qu’il ne voulait rien savoir et a insisté. Personne n’a réagit »

Rapidement, le mail et ses 90 pages de témoignages accablants a circulé dans la presse, ce qui a poussé Microsoft à réagir par le biais de Kathleen Hogan, la responsable des ressources humaines de l’entreprise.

Nous avons été choqués d’apprendre l’ampleur de ces témoignages. Il est très pénible de lire ces histoires et de savoir que cela se passe chez Microsoft. J’invite toute personne ayant vécu une expérience aussi désagréable ou qui a été ignorée par les responsables à m’écrire directement. Mon équipe et moi-même allons régler ces problèmes personnellement »

Des promesses en l’air? En novembre 2018 déjà, des milliers d’employées Google avaient manifesté simultanément aux quatre coins de la planète pour dénoncer le harcèlement sexuel et la discrimination dont elles étaient victimes au sein de l’entreprise. Un mouvement qui avait fait des émules, les témoignages s’étant multipliés et révélant une culture de rabaissement (et harcèlement) des femmes au sein de la Silicon Valley. Il y a quelques semaines, une étude du fournisseur de Cloud Ensono révélait encore que lors des conférences de tech, une femme sur quatre était victime de harcèlement sexuel. Un bug à éradiquer de suite.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.