Home Lifestyle Société Cette jeune Nord-Coréenne raconte l’horreur vécue dans son pays

Cette jeune Nord-Coréenne raconte l’horreur vécue dans son pays

One Young World
En 2017, il est triste de constater que certains pays sont encore gouvernés par des dictateurs qui sèment la terreur. La Corée du Nord est l'un d'entre eux. Échappée de son pays, une jeune femme raconte l'enfer qu'elle a vécu.

Si dans nos pays, nous nous battons pour l'égalité salariale entre hommes et femmes, la Corée du Nord se bat pour ses droits: le droit de parler, de penser, d'avoir une opinion et de revendiquer leurs propres goûts. Une jeune femme, échappée de cet enfer, raconte ce qu'elle a vécu.

La Corée du Nord, l'enfer sur terre

Si les frasques de Kim Jong-un parviennent à nos oreilles par la presse, il est extrêmement difficile de les entendre racontées par une jeune femme qui a réellement vécu cet enfer. Le pays étant très strict sur les films qui y sont diffusés, ainsi que sur l'utilisation d'Internet, peu nombreux sont ceux qui ont pu témoigner.

La Corée du Nord est un pays inimaginable. Il n'y a qu'une seule chaîne de télé, pas d'Internet. Nous n'avons pas le droit de chanter, dire porter ou même penser ce que nous voulons. La Corée du Nord est le seul pays au monde qui exécute des gens parce qu'ils téléphonent à l'étranger. Exprimer des doutes à propos de la grandeur du régime peut entraîner 3 générations d'une famille en prison ou la faire exécuter.

Après s'être échappée de son pays, avoir vu sa mère se faire violer devant ses yeux alors qu'elle n'avait que 13 ans, avoir enterré son père en Chine et avoir traversé le désert de Gobi, la jeune Yeonmi Park a décidé de partager son récit. C'est à l'occasion d'une journée organisée par One Young World, une organisation qui promeut l'engagement de jeunes leaders prêts à changer le monde, que Yeonmi Park a levé le voile sur l'horreur qu'elle a vécu.

Quand j'avais 9 ans, j'ai vu la mère d'un ami exécutée publiquement. Son crime? Avoir regardé un film d'Hollywood.

Un appel à l'aide

Si arriver à parler de l'horreur vécue est un véritable calvaire, arriver à s'en échapper en est un autre. Alors que les Nord-Coréens fuient la dictature et essaient de trouver asile en Chine, cette dernière continue de les rapatrier d'où ils viennent. Après des voyages interminables, des viols, des blessés, des morts et beaucoup de souffrance, on n'imagine que trop peu la détresse que de retourner dans ce pays que l'on n'arrive pas à considérer comme le sien.

Nous devons lever le voile sur ce qui est l'un des pire endroits au monde.

Si Yeonmi Park n'avait qu'un message à nous faire passer, ce serait de venir en aide aux habitants de Corée du Nord. Parce que même si l'on pense que c'est trop loin et qu'on ne peut pas les aider, la jeune femme nous propose trois solutions:

1- Renseignez-vous afin de pouvoir parler autour de vous de la crise des Droits de l'Homme en Corée du Nord.
2- Aidez et soutenez les réfugiés Nord-Coréens qui essaient de s'échapper vers la liberté.
3- Demandez à la Chine d'arrêter de rapatrier les réfugiés.

Un discours poignant qui donne à réfléchir et qui fait se sentir toute, mais alors, toute petite.

On en a aussi parlé:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.