Home Lifestyle Société Après Galler et Lacoste, au tour des rappeurs de lâcher Roméo Elvis

Après Galler et Lacoste, au tour des rappeurs de lâcher Roméo Elvis

PARIS, FRANCE - NOVEMBER 18: Lomepal performs with Romeo Elvis at AccorHotels Arena on November 18, 2019 in Paris, France. (Photo by David Wolff - Patrick/Redferns)

Accusé d’attouchements sexuels par une jeune bruxelloise, Roméo Elvis a présenté des excuses qui n’ont pas suffi à l’absoudre: après Galler et Lacoste, qui ont mis fin à leurs collaborations avec le rappeur de Linkebeek, c’est au tour du milieu du rap de se désolidariser de l’interprète de « Soleil ».

Pour rappel, lors d’un passage dans le magasin bruxellois Bison, Roméo Elvis serait tombé nez-à-nez ou plutôt mains à corps avec une de ses fans, d’abord surprise par l’accessibilité du jeune rapeur, puis glacée de le voir s’introduire dans sa cabine d’essayage et lui faire subir des attouchements sur la poitrine et dans le pantalon. Des accusations auxquel Roméo Elvis a d’abord répondu en message privé à sa victime, avant de présenter des excuses publiques, majoritairement bien reçues par ses fans, qui y ont vu la confirmation qu’il était décidément le « mec bien » du rap. Sauf qu’ainsi que l’a rappelé la journaliste militante Fiona Schmidt dans un post Instagram applaudi par Angèle, les mecs bien ne sont pas ceux qui s’excusent après avoir agressé une femme mais bien ceux qui n’agressent pas de femmes, point. Une rhétorique implacable qui convainc également les partenaires du rappeur, puisque tant Galler que Lacoste auraient choisi de mettre fin à leur collaboration avec lui.

Lire aussi: Fiona Schmidt recadre les excuses de Roméo Elvis et Angèle applaudit

Roméo Elvis lâché par Damso et Fuzati

Alors que du côté du milieu du rap, seul Booba s’était jusqu’à présent fendu d’un commentaire, un « coquinou » railleur sur les excuses publiques de Roméo Elvis, ses actions ont également suscité d’autres réactions. Sur son compte Instagram, Damien Aresta, musicien pour It It Anita et fondateur du label et agence de management Luik Music, s’interroge: où sont passées les trois minutes manquantes sur le nouvel album de Damso, d’abord annoncé comme durant 48’08 mais faisant au final 45’05. « Les 3’03 de perdues, c’est le morceau avec Roméo qui a été retiré? » demande-t-il, avant de partager également la réaction de Fuzati, du Klub des Losers, qui est revenu sur sa collab’ avec Roméo Elvis pour le morceau « Joie de Vivre ».

View this post on Instagram

3ème piste de l’album. Un morceau à la TR-808 et au piano, avec une chorale et un orgue au refrain. Une sorte de trap ésotérique dans laquelle je vous dispense de précieux conseils de vie. Quand on a enregistré ce morceau, il y a exactement un an, Roméo Elvis et son équipe se sont montrés vraiment très cool et disponibles. Je le souligne parce que c'est rare, à ce niveau de notoriété. Le couplet de Roméo, qu'il a écrit au studio, était super. Je dis "était super" parce que j'ai décidé de retirer son couplet de la version digitale du morceau. Je condamne évidemment son comportement et il me semblerait très hypocrite de me contenter de dire ça tout en profitant de ses streams. « S'indigner c'est pas agir ». Par contre, pour les versions physiques de l'album (CD et LP), vous vous doutez bien qu'à une semaine de la sortie je ne peux absolument rien faire. Libre à vous de skiper le morceau sur ces supports. Pas grand chose à ajouter, et non, je n'ai pas plus d’infos que vous sur cette affaire. PS: Comme quoi la joie de vivre et le Klub, ça veut vraiment pas…

A post shared by Klub des Loosers (@fuzati_klub) on

Une collab’ fructueuse, Fuzati soulignant la disponibilité du rappeur bruxellois, « rare à ce niveau de notoriété », ainsi que le couplet « super » qu’il avait écrit et que le frontman de Klub des Losers a choisi de supprimer.

Je condamne évidemment son comportement, et il me semblerait très hypocrite de me contenter de dire ça tout en profitant de ses streams ». Fuzati

Quant à l’hypocrisie de condamner pour son agression sexuelle un jeune homme qui s’inscrit dans un milieu où les agressions sexistes verbales sont légion et où les femmes sont souvent réduites à des corps, on repassera. Saluée en commentaire par ses fans, la décision de Fuzati lui a notamment valu d’être loué pour sa cohérence, parce que « lier les actes à la parole, tout le monde ne sait pas le faire ». Et lier les paroles aux actes, à quand dans le monde du rap?

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.