Home Lifestyle Sexo Pourquoi ressentons-nous de la culpabilité après la masturbation?

Pourquoi ressentons-nous de la culpabilité après la masturbation?

Masturbation - Shutterstock

C’est un sentiment bien plus répandu qu’on ne le pense. La culpabilité après la masturbation peut carrément nous ôter l’envie de recommencer. Mais d’où vient-elle? On vous explique.

Alors que l’excitation nous prend, on se caresse en s’échauffant les sens et en en retirant du plaisir. Mais lorsque le divin moment d’apogée survient, il est très vite éclipsé par un sentiment profond de culpabilité. D’un seul coup, on se sent anomal•e d’avoir des pulsions sexuelles, sale de se toucher et honteux•se de notre comportement.

Ce phénomène n’est pourtant pas minime. Selon un sondage américain réalisé auprès de personnes âgées d’une vingtaine d’années, 38% des femmes et 12% des hommes ressentent très fortement ce sentiment de culpabilité après la masturbation. Et même à la simple idée de la mettre en pratique.

L’enfant grondé qui sommeille en nous

Ce sentiment peut provenir de notre éducation. Lorsque l’on est enfant et que l’on découvre son corps, on a tendance à se toucher (littéralement en posant la main, pas forcément en se masturbant). Des petites filles se frottent sur le coin d’une chaise, les garçons tiennent toujours leur « zizi » en main. Ces comportements sont tout à fait normaux. L’enfant est en plein éveil et découvre la sexualité et le plaisir que son corps peut lui procurer, même s’il n’en a pas du tout conscience.

Lorsqu’un enfant en bas âge est sous le charme de ses organes génitaux et découvre qu’il peut être agréable de les toucher, les parents ont souvent tendance à réagir négativement. Beaucoup diront alors « on ne peut pas faire ça », « ce n’est pas bien », « arrête ». Ce n’est pas dramatique, rassurez-vous. Mais c’est la raison pour laquelle beaucoup d’enfants pensent que la masturbation est sale. Une idée que l’on garde en tête une fois adulte.

Dans les cours d’école, on ne dit pas haut et fort que l’on se masturbe. Pour des adolescents, il est très courant de mentir à ce sujet, histoire de ne pas se taper « la gêne ».

Osez vous masturber

Quoiqu’il en soit, la masturbation est tout à fait naturelle et est même conseillée par les sexologues. Il n’y a rien de sale, de honteux ou du culpabilisant. La prochaine fois que vous voudrez monter au 7ème ciel par la seule force de vos mains, rappelez-vous qu’il s’agit d’un réflexe inconscient et que vous pouvez vous laisser aller en toute sécurité. Vous avez le droit absolu de jouir, personne ne dira le contraire.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.