Home Lifestyle Sexo Pourquoi les podcasts sexo connaissent-ils tant de succès?

Pourquoi les podcasts sexo connaissent-ils tant de succès?

Happy blonde woman in blue pajamas lying in bed in the morning and listening to relaxing music.

Si notre excitation sexuelle est souvent reliée au sens de la vue, elle est aussi fortement liée à nos tympans. De plus en plus d’âmes coquines découvrent les joies des podcasts érotiques qui soufflent du miel dans nos oreilles.

On sait à quel point le porno peut avoir mauvaise presse, mais un porno n’est pas l’autre et l’industrie du X commence doucement à prendre conscience des dérives de ses produits, notamment concernant l’absence de considération pour le plaisir féminin. De plus en plus de films sont d’ailleurs destinés aux femmes, mais ce n’est pas tout: le porno audio connaît aussi une explosion et c’est clairement lié au fait qu’il touche une cible féminine.  Mais qu’est-ce que le porno audio?

Il s’agit d’histoires érotiques à écouter, sous forme de podcasts dans la majorité des cas. Histoires fictives, jeux de rôle, lectures de textes érotiques ou encore bruits de respiration ou de baiser, les podcasts érotiques prennent différentes formes et explorent le champ de la sexualité. De la partie de jambe en l’air bien sauvage aux contes de fées sensuelles, il y en a pour tous les goûts… et pour toutes les orientations sexuelles.

Le son du plaisir

Si le porno visuel, donc traditionnel, n’est pas votre “truc”, vous pourriez aimer quand même le porno audio. Les podcasts érotiques sont à bien des égards plus accessibles, stimulants et inspirants que beaucoup de films X. Bien que la vue soit un sens important et ait longtemps été considérée comme notre principale source d’excitation, les études montrent de plus en plus que ce n’est pas toujours le cas pour les femmes. Le porno classique est un peu trop conflictuel avec nos propres fantasmes et/ou trop éloigné de la réalité. En plus, regarder deux personnes s’emboîter laisse peu de place à l’imagination, sans parler des gros plans sur les organes génitaux et les fluides corporels éclaboussant votre écran. Si vous aimez ça, c’est très bien! Mais pour certaines femmes, le porno traditionnel rate sa cible.

Les recherches du Kinsey Institute, l’un des plus grands centres de recherche en matière de sexe, montrent que la grande majorité des femmes a besoin de pouvoir travailler son imagination pour être excitées. Pour pas moins de 90 % d’entre nous, cet exercice mental est exactement ce dont nous avons besoin pour éteindre le moulin à réflexion qui tourne dans notre tête et profiter pleinement d’un moment intime.

Qu’est-ce qui rend l’érotisme audio plus sensible à ce besoin que la plupart des films? C’est simple: écouter du porno stimule votre propre imagination érotique. Après tout, lorsque vous n’entendez que des voix et des sons, vous êtes libre d’imaginer l’environnement, les personnages, les corps et les actions elles-mêmes, exactement comme vous le souhaitez… Le porno audio laisse toute sa place aux fantasmes. C’est un gros avantage si, par exemple, les acteurs des films X ne vous plaisent pas, que vous n’avez pas envie de vous comparer aux actrices ou que vous attachez de l’importance à un décor et un contexte qui correspond à votre quotidien.

Vive le plaisir féminin!

Bien sûr: rien n’interdit aux hommes d’écouter un podcast érotique (que du contraire!), mais le fait que l’érotisme audio ait gagné en popularité au cours de l’année écoulée est quelque chose que nous, en tant que femmes, devons entièrement à nous-mêmes. Comme la montée en puissance du porno adapté aux femmes, le porno audio est le résultat direct de notre lutte pour davantage de considération pour le plaisir féminin.

L’avis de l’experte

Nous avons contacté Ina Van Ransbeeck, sexologue, pour qu’elle nous donne son avis d’experte à propos du porno audio.

“Les stimuli d’excitation sont différents pour tout le monde. Certaines personnes vont adorer les films ou les livres érotiques, tandis que d’autres ne jureront que par les podcasts. Trop souvent, on pense que la libido nous tombe dessus, que l’excitation se produit spontanément alors que rien n’est moins vrai.

L’excitation mentale – tout aussi importante que l’excitation physique – doit être stimulée afin que vous puissiez réellement lâcher prise et vous mettre dans une ambiance propice au plaisir sexuel. Il faut éveiller l’ensemble de vos sens, et les stimuli auditifs sont un excellent moyen de booster votre imagination et votre excitation.

Et comme si ce n’était pas une raison suffisante pour tester le porno audio, sachez que ces types de stimuli érotiques ont souvent aussi un effet révélateur et qui brise les tabous.”

Elles ont testé et… approuvé

Sophie, 24 ans “Pendant une conversation intime, mon copain m’a dit qu’il trouverait excitant qu’on regarde du porno ensemble. Vu que je trouve ça important d’adopter une attitude ouverte envers les désirs de chacun, j’ai voulu donner une chance à ce fantasme qu’il entretenait. On a choisi ensemble un film porno et on l’a regardé au lit. Même si j’ai compris que c’était très excitant pour lui, cela n’a pas fonctionné de manière optimale pour moi. En fin de compte, j’avais envie d’avoir des relations sexuelles, mais je ne me sentais pas à l’aise à 100 %. J’ai trouvé les images assez confrontantes et j’étais occupée à me comparer à ce que je voyais à l’écran.

Devais-je faire différemment? L’actrice était-elle plus excitante que moi? Après nos ébats, j’ai honnêtement dit ce que je pensais de l’expérience, mais j’ai voulu chercher une alternative. C’est comme ça que j’ai découvert le porno audio. Cela me semblait aussi très excitant, tout en étant beaucoup moins conflictuel pour moi. Depuis, on enclenche régulièrement une histoire érotique au lit, et ça fonctionne très bien sur notre vie sexuelle. »

Pamela, 31 ans “Si je suis célibataire à 31 ans, c’est surtout parce que je suis assez difficile. Je craque uniquement pour un type très spécifique d’hommes et je le remarque quand je cherche du porno sur lequel me masturber. Je trouve rarement les acteurs attirants, ce qui nuit vraiment à mon excitation. Ce n’est que lorsque j’ai découvert la pornographie audio que ce problème a disparu. Je peux toujours profiter de scénarios stimulants mais je peux maintenant choisir à quoi ressemblent les personnages dans ma tête. Ça fonctionne à merveille pour moi.”

Amélie, 26 ans “J’ai grandi dans une famille qui ne parlait pas de sexe. À l’école aussi, j’ai reçu une éducation sexuelle très classique, qui se concentrait uniquement sur le caractère reproductif du sexe et sur tous les problèmes que le sexe pouvait engendrer, comme les MST. Plus tard, je n’osais pas parler ouvertement de ce sujet avec mes amis. Ce n’est que lorsqu’une amie a mentionné l’année dernière qu’elle écoutait un podcast érotique que mon monde s’est ouvert. En écoutant ces histoires, je suis devenue de plus en plus convaincue qu’il est normal de fantasmer et de désirer certaines choses. Cela m’a également inspirée à explorer mon propre corps et ma propre sexualité. Et ça a tout changé dans mon couple! J’avais l’habitude de faire l’amour uniquement pour faire plaisir à mon petit ami et mon propre plaisir ne me traversait même pas l’esprit. Désormais, j’ai changé d’état d’esprit et ça récolte ses fruits. Puisque je pense plus à mon plaisir et que j’ai davantage confiance en moi, mon copain aime encore plus faire l’amour avec moi. C’est une situation win-win.”

Romy, 28 ans “J’adore écouter secrètement des podcasts érotiques dans des situations de tous les jours, quand personne autour de moi ne peut s’en rendre compte. Dans le train, par exemple, ou tout simplement lorsque je fais des courses au supermarché. Après ça, je me sens super sexy toute la journée. C’est terriblement excitant.”

Marcia, 23 ans “Honnêtement, le porno m’excite de manière générale. Avec des films pornos, je jouis toujours très rapidement, en une minute top chrono. Mais si je veux un peu plus de challenge, j’écoute des podcasts érotiques. Ça prend plus de temps, mais parfois, je trouve que c’est un avantage car ça me permet de prendre plus de temps pour moi-même et mon plaisir.”

Lire aussi: