Home Lifestyle Sexo Love Health Center: “Les couples attendent 7 ans de galère avant de...

Love Health Center: “Les couples attendent 7 ans de galère avant de consulter”

Hand drawn flat illustration of two woman hands with heart shape. Lesbian pair. Love couple. Greeting card for Valentines Day. Vector card for invitation, banner and your creativity

Olivier et Camille, passionné.e.s de slow sex ont lancé un concept innovant qui manquait en Belgique. Le Love Health Center est un lieu de rencontre autour de la sexualité pas comme les autres. Rencontre avec ses fondateurs.

Quand on réfléchit à un lieu ouvert où trouver de l’information sur la sexualité, on pense tout de suite aux plannings familiaux. Ces lieux, ô combien nécessaires, sont pourtant régis par l’urgence de ses visiteurs. Ils y viennent bien souvent pour se procurer un contraceptif, pour se renseigner sur les IVG ou dans le cadre d’un problème. Ce constat, Camille et Olivier l’ont réalisé il y a bien longtemps. “On s’est rendu compte qu’il y avait un besoin en terme de slow sex avec une approche positive de la sexualité. C’est pour cette raison que nous avons créé le Love Health Center”.

La volonté première de ce duo à l’énergie bienveillante, c’est d’informer. “On veut juste communiquer sur la sexualité. Si j’ai une question qui peut tenir en 5 minutes, je ne vais pas prendre un rendez-vous chez un sexologue. Nous souhaitons rendre l’accès à la sexualité plus facile. Avec le Love Health Center, on encourage les gens à venir pour enrichir leurs connaissances et les transmettre”. Et pour ce faire, les canaux ne manquent pas. Olivier et Camille ont mis en place une plateforme qui les regroupent, une vraie mine d’or d’informations.

La sexualité bienveillante

Ils organisent des conférences, des ateliers, des cercles de paroles, des soirées sexo privées, des consultations de coaching, des permanences accessibles à tous, etc. Leur champ d’action est énorme et ne manque pas d’originalité. Par exemple, lorsque les beaux jours arrivent, Olivier et Camille se déplacent avec leur vélo-sexo dans les parcs de Bruxelles pour y donner des permanences.


Crédit: Love Health Center

Petit à petit, Camille et Olivier entendent bien révolutionner la vision de la sexualité. Une quête qui commence dès le plus jeune âge, comme le confirme Olivier qui est aussi animateur EVRAS: ” lors des animations et cours d’éducation sexuelle, on va apprendre aux élèves à se protéger, à comprendre et se méfier des IST, à mettre un préservatif ou à quoi ressemble un pénis et une vulve, de relations, d’affectif. Mais il n’y a jamais rarement des notions de plaisir, de sexologie, de pleine conscience par exemple alors que les humains ne font pas l’amour uniquement pour se reproduire ». Les jeunes attendent aussi qu’on leur parle avec franchise du thème premier de la sexualité: le bien-être et le plaisir qui participent grandement à l’épanouissement des relations avec soi et avec les autres”.

Le sexe devrait être un sujet naturel, spontané, léger, et transparent.

“À l’inverse, les couples attendent 7 ans de galère avant de consulter parce que c’est trop difficile de pousser la porte d’un•e sexologue”. En donnant un accès facile à l’information, aux conseils et en aidant les particuliers à les mettre en pratique, ces deux optimistes du sexe ont tout à gagner à se faire connaître. Leur conviction n’a pas changé depuis le début de leur projet. On peut parler de sexe sans tabou et s’en émerveiller en s’amusant.

Les prochains rendez-vous

Le 6 février: Cercle de parole hommes

Le 13 février: Conférence femme fontaine, point G

Le 19 février: Méditation orgasmique

Le 25 février: Conférence parents enfant.s adolescent.e.s et sexualité

Plus d’infos: Love Health Center. Suivez Camille et Oliver sur Facebook.

Lire aussi: