Home Lifestyle Santé Le réchauffement climatique pourrait engendrer plus de grossesses à risque

Le réchauffement climatique pourrait engendrer plus de grossesses à risque

Getty Images
Getty Images

Selon une étude, être enceinte pendant une période de forte chaleur pourrait conduire à une naissance prématurée ou à une fausse couche. Or, le réchauffement climatique entraîne des vagues de chaleur de plus en plus fortes.

Une nouvelle étude, réalisée en analysant 70 recherches scientifiques, a démontré qu’être enceinte pendant une période de forte chaleur pourrait augmenter le risque de faire une fausse couche ou de donner naissance à un enfant prématuré (encore plus dans les pays à faible et moyen revenu). Or, avec le réchauffement climatique, les vagues de chaleur deviennent de plus en plus fréquentes et intenses, ce qui inquiète les scientifiques. L’année dernière, une autre recherche avait également fait le lien entre des hausses de températures et des périodes de gestation plus courtes. Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques avaient analysé 56 millions de naissances aux États-Unis. L’étude baptisée « The impact of high ambient temperatures on delivery timing and gestational lengths” est à lire dans son entièreté par ici.

Un impact méconnu

Mais revenons à l’étude plus récente, publiée le 4 novembre dernier: elle a examiné la façon exacte dont les températures entraînaient un impact sur la gestation. Les résultats sont assez impressionnants parce qu’ils suggèrent que, pour chaque degré supplémentaire, le risque d’accoucher d’un fœtus mort ou né prématurément augmente d’environ 5%. Et si la vague de chaleur se prolonge, ce risque passe à 16%. Même si ces premières données sont assez inquiétantes, ce travail scientifique n’est qu’une prémisse à la recherche en ce sens. D’autres études plus approfondies sur le sujet devraient voir le jour prochainement.

Lire aussi: