Home Lifestyle Santé La pratique “intense” des fellations augmenterait le risque de cancer buccal

La pratique “intense” des fellations augmenterait le risque de cancer buccal

Attention aux fellations ? Getty Images
Attention aux fellations ? Getty Images

Comme si ces derniers mois n’avaient pas déjà été assez rudes, une équipe de chercheurs de l’université américaine John Hopkins a décidé de s’intéresser de plus près au lien entre cancer et fellations. Mauvaise nouvelle: les deux seraient liés.

Repérée par Garance Fragne pour NEON, l’étude rappelle en substance, que “fumer la pipe” n’est pas sans conséquence, du moins pour ceux et celles qui s’adonnent à ce passe-temps de manière “intense et régulière”. En effet, selon les chercheurs, cités par la journaliste française, “le fait d’avoir 10 partenaires sexuels oraux antérieurs (ndlr: soit votre historique sexuel), des relations sexuelles orales à un âge plus jeune, et de nombreux partenaires dans une période plus courte augmentent 4 fois plus le risques de contracter un cancer de la bouche et de la gorge lié au HPV”. Pile la bonne nouvelle qui manquait pour venir ensoleiller un peu ces mois difficiles – ou pas.

Fellations, cancer et HPV

Comme l’explique Virginia Drake, l’une des médecins en charge de l’étude, ce lien de causalité dont on se serait bien passé.e.s est lié entre autres au fait qu’une première exposition au HPV via les organes génitaux entraîne une réponse immunitaire “robuste”, ce qui n’est pas le cas si la première exposition se fait oralement. Pour rappel, si les papillomavirus humains alias HPV appartiennent à une famille comptant plus de cent virus, la vaccination protège jusqu’à 80% d’entre eux. En Belgique, les jeunes filles âgées de 12 à 19 ans inclus lors de la première injection bénéficient d’un remboursement du vaccin. Vaccination qui bénéficie aussi aux jeunes garçons, qui y ont également accès gratuitement depuis peu. Pour plus d’infos pratiques, rendez-vous ici.

Lire aussi: