Home Lifestyle Santé Manger trop de fast-food diminuerait la fertilité

Manger trop de fast-food diminuerait la fertilité

Young girl holding in female hands fast food burger, american unhealthy calories meal on blue background, mockup with space for text message or design, hungry human with grilled hamburger front view; Shutterstock ID 444001024; Projectnummer/WBS-nummer: -; Uitgave/Naam lesmethode: -; Redacteur/Traffic manager: -; Anders: -

En nous boudinant le ventre et les fesses, nos vêtements nous font déjà bien comprendre que trop de fast-food, c’est tout sauf good. Et pas que pour le tour de taille: une étude australienne révèle que les femmes qui mangent beaucoup de fast-food mettraient plus de temps à tomber enceintes.

L’étude, qui a été menée par des chercheurs de l’Université Robinson Research Institute d’Adelaide, a porté sur le régime alimentaire de 5 589 femmes n’ayant jamais eu d’enfant en Australie, en Nouvelle Zélande, au Royaume-Uni et en Irlande, de 2004 à 2011. Parmi les couples étudiés, 468 ont mis plus d’un an pour la conception de leur enfant et étaient donc considérés comme infertiles. Une infertilité notamment liée au contenu de l’assiette, puisqu’elle augmentait de 8 à 12% pour celles qui mangeaient peu de fruits, et de 8 à 16% pour celles qui mangeaient régulièrement du fast-food.

via GIPHY

En outre, l’étude révèle également que les femmes qui mangent quatre fois ou plus au fast-food avant la conception mettent en moyenne un mois de plus à tomber enceintes que celles qui ne se nourrissent que rarement de restauration rapide. Et en plus d’éviter de se gaver de burgers, mieux vaut manger la portion de fruits et légumes recommandées puisque l’étude a détermine que les femmes qui ne mangeaient des fruits que trois fois par mois tombaient enceintes quinze jours plus tard que celles qui en mangeaient trois ou plus par jour. Il faut bien l’avouer: se gaver de Bic Macs, c’est un moyen de contraception auquel on n’avait jamais pensé…

Lire aussi: 
Voici le burger à ne JAMAIS commander au Mc Do
Une mauvaise nuit de sommeil = 6 mois de fast-food
Infertilité: une question de poids

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.