Home Lifestyle Santé Les aliments ultra-transformés augmentent fortement le risque de cancer

Les aliments ultra-transformés augmentent fortement le risque de cancer

Shutterstock

Une étude menée auprès de 105 000 Français active la sonnette d’alarme. Les aliments ultra-transformés (ceux qu’on préfèrent malheureusement) sont étroitement liés à un haut risque de cancer.

Publiée ce jeudi dans le British Medical Journal, cette étude menée par des chercheurs français met en garde contre les travers de notre alimentation. L’enquête a été réalisée entre 2009 et 2017 auprès de 105.000 personnes. Et s’est intéressée à la corrélation entre la malbouffe et le cancer.

Quels sont les produits concernés? Ceux qui sont transformés et qui contiennent des quantités plus importantes de lipides, lipides saturés, sucres, sels et peu de vitamines ou de fibre. Par exemple, une conserve de haricots fait partie des aliments transformés si elle ne contient que des haricots et de l’eau salée. Mais si ces haricots baignent dans une préparation épicée avec des exhausteurs de goût, des texturants ou des colorants, ils sont alors considérés comme ultra-transformés.

En d’autres termes, ces aliments, nous les consommons tous les jours. Les biscuits, bonbons, chips, plats préparés font partie de la longue liste de ces produits augmentant le risque de cancer.

Quel risque face à notre alimentation?

L’étude, menée pendant huit ans, a montré qu’une augmentation de 10% de produits ultra-transformé dans une alimentation augmentait de 10% les risques de développer un cancer et plus particulièrement un cancer du sein. Les participants se sont nourris comme vous et moi. Sauf que parmi les ingrédients consommés se trouvaient des pâtes, des barres chocolatées, des boissons sucrées, des desserts, des viandes transformées (boulettes, nuggets, etc) et des centaines d’autres produits contenant des conservateurs.

Les chercheurs indiquent que d’autres facteurs sont également à prendre en compte. Par exemple, « le tabagisme et une activité physique faible qui étaient bien plus répandus chez les participants qui consommaient une plus grande proportion d’aliments ultra-transformés ». Des professionnels de la santé expliquent également qu’il faut se montrer critique face à cette étude car elle tenterait de démontrer que les produits créés industriellement ont une composition nutritionnelle différente des produits faits maison, hors, ça ne serait pas le cas.

Que retenir de cette étude?

Nous le savons tous: l’alimentation est importante pour la santé. Comme disait Pirette: « on devient ce qu’on mange ». Se faire plaisir en s’offrant un biscuit ou gagner du temps en mangeant un plat préparé n’est pas dramatique. Tant que ça reste ponctuel. Le problème, c’est quand les aliments transformés prennent trop de place dans notre alimentation. Au-delà du cancer, les aliments ultra-transformés sont aussi l’une des causes de l’obésité. Ils peuvent être consommés sans incidence sur notre santé, à condition de ne pas exagérer. Tout est une question d’équilibre.

Manger sain et équilibré est essentiel, on ne le répètera jamais assez.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.