Home Lifestyle Santé L’allergie au sport existe (et explique beaucoup de choses)

L’allergie au sport existe (et explique beaucoup de choses)

Shutterstock

C’était donc ça! Depuis toutes ces années à procrastiner nos séances de sport, on aurait pu se servir d’une excuse toute faite: « je suis allergique au sport ».

Il aura fallu attendre 2018 pour qu’on nous la serve sur un plateau: l’allergie au sport est bien réelle. Les scientifiques lui donnent le doux nom d’anaphylaxie induite par l’exercice physique (AIEP). Elle touche 50 personnes sur 100.000, c’est-à-dire une très faible part de la population. (Il doit y avoir une erreur parce qu’on en comptabilise beaucoup plus rien qu’à la rédaction).

Du coup, si le crossfit, la course à pied ou le cardio vous semblent impossibles à mettre en pratique, il y a peut-être une raison médicale. Cette allergie au sport se manifeste par des fourmis dans les membres, des étourdissements, des nausées et des difficultés à respirer.

Jusqu’à présent, les scientifiques n’ont pas réussi à trouver les causes de ces symptômes. Mais ils se manifestent toujours une trentaine de minutes après le début de l’effort. Les personnes atteintes sont priées d’arrêter l’exercice dès les premiers signes inconfortables. Il est également conseillé de ne pas manger 8 heures avant le début de la séance de sport. Beaucoup de contraintes que les plus flemmards utiliseront pour ne pas faire de sport du tout.

Et puis, soyons sérieux deux minutes. Qui ne ressent pas de difficultés à respirer, de fourmis dans les bras ou des débuts de malaise en faisant du sport? N’est-ce pas là le principe même de l’exercice?

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.