Home Lifestyle Santé FAUT QU’ON SE BOUGE : il est temps de passer le BEPS!

FAUT QU’ON SE BOUGE : il est temps de passer le BEPS!

© Croix-Rouge de Belgique
© Croix-Rouge de Belgique

BEPS. Brevet Européen de Premiers Secours. Une formation de quinze heures qui permet à quiconque de plus de douze ans d’y participer pour apprendre à administrer les premiers soins. Je me suis inscrite et j’ai obtenu ce brevet qui peut changer une vie. La mienne, mais surtout celle des autres.

Je suis du genre pessimiste, à toujours imaginer le pire. Cela fait quelques temps que je me demande ce que je ferais si j’assistais à un accident de la route et que je devais intervenir. Je me demande quelle serait ma réaction si mon papa était victime d’un arrêt cardiaque. Et je me dis que je ne saurais pas quels gestes adopter. Et c’est justement parce que c’est ce petit geste qui sauve, ce sont ces minutes de sang-froid, ces secondes de réflexe qui peuvent changer le cours des choses que j’ai décidé de passer mon BEPS.

BEPS

Je tape ces quatre lettres dans Google afin de trouver une formation donnée pas loin de chez moi. Je réalise qu’une session commence la semaine d’après, je me dis que c’est un signe. J’envoie un e-mail, on me répond qu’il reste une place, « la mienne ». Je saisis l’occasion et décide d’enfin m’inscrire (cela fait des années que je pense à le faire). La formation s’étale sur cinq soirées de 3 heures de cours. Il me faudra donc 15 heures pour apprendre les gestes qui sauvent.

Des cours théoriques mais surtout pratiques

Le soir du premier cours arrive, j’entre dans le local de la Croix-Rouge avec un peu d’appréhension, cette sensation de retourner sur les bancs de l’école m’enthousiasme et me rappelle en même temps la corvée de l’unif. J’y rencontre une petite dizaine de personnes, tout âge et toute motivation confondus, réunies pour la même cause: obtenir leur BEPS et rentrer chez elles en se disant qu’elles ont fait quelque chose d’utile. Et elles ne pensaient pas si bien dire.

Durant ces quinze heures de cours, un bénévole de la Croix-Rouge nous apprend la réanimation et la défibrillation de l’adulte, la désobstruction, la position latérale de sécurité, la stabilisation de la tête en cas de suspicion de traumatisme crânien, cervical ou dorsal, les gestes à adopter en cas de malaise cardiaque, accident vasculaire cérébral, hémorragie, membre sectionné, plaie, brulure, fracture, intoxication… Tout un programme !

Les cours se passent avec des mises en situation, les participants sont amenés à jouer la victime ou l’intervenant afin d’apprendre par eux-mêmes les bons gestes à adopter dans n’importe quelle situation. On apprend ainsi à administrer les premiers soins et à communiquer les informations nécessaires aux services de secours. Au départ, jouer un rôle peut sembler un peu déroutant et gênant, mais à force de côtoyer ces gens, on s’y fait et ça en devient même amusant.

Durant la formation, je réalise l’empathie et le sang-froid dont il faut faire preuve face à une personne en détresse. Je me rends compte combien cela peut sembler à la fois si simple et si compliqué d’administrer des soins.

Un brevet qui change les choses

Aujourd’hui, j’ai mon BEPS en poche. Je me dis que si mon papa devait tomber, je saurais tenter de le sauver, sans jamais avoir à culpabiliser de ne pas avoir appris les bons gestes. Maintenant je me dis que si un jour mes futurs enfants se blessaient ou s’étranglaient avec un bonbon, je pourrai les aider. Je me dis que ces quinze heures passées à apprendre les bons gestes ont été les plus utiles de ma vie. Je n’ai ni envie ni hâte d’être confrontée à un accident de la route. Je redoute le moment où je serai face à une victime en sang et en panique. Mais ça peut arriver. Et dans ce cas-là, je respirerai profondément deux fois et je me rappellerai ce que j’ai appris.

Envie de vous inscrire pour passer votre BEPS ? Via ce lien, vous trouverez tous les horaires dans les différentes régions de Belgique. Le brevet coûte 45 euros et est remboursé (partiellement) par certaines mutualités. Il n’y a pas d’examen pour obtenir son BEPS, il faut juste avoir fait acte de présence à l’entièreté des sessions et montré toute sa bonne volonté.

Lire aussi

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.