Home Lifestyle Ryanair condamné par la justice pour avoir fait payer les bagages en...

Ryanair condamné par la justice pour avoir fait payer les bagages en cabine

La mesure lancée en novembre, consistant à rendre payants les bagages en cabine, avait provoqué un tollé chez les voyageurs. Et pas que chez eux visiblement, puisque Ryanair et son homologue hongroise Wizz Air viennent d’être condamnées par la justice italienne à payer 3 millions d’euros d’amende pour cette politique. Un jugement qui pourrait bien avoir un effet boule de neige.

Le 1er novembre 2018, Ryanair annonçait vouloir réduire les délais d’embarquement et rendre dès lors payant l’embarquement d’un bagage en cabine, service jusque-là compris dans le prix du billet. Fini donc de prendre gratuitement avec soi sa petite valise de moins de 10 kilos, exception faite d’un micro-sac à main, capable d’être placé sous le siège. Une décision ultra-controversée, nombre de voyageurs voyants là une occasion supplémentaire pour la compagnie low-cost de se faire de l’argent sur le dos de ses passagers. Et qui vient d’être pour la première fois reconnue illégale.

Les petites valises de 10kg gratuites chez Ryanair, c’est terminé.

Une pratique incorrecte

L’autorité de la concurrence italienne vient en effet de condamner Ryanair ainsi que la compagnie hongroise Wizz Air pour « une pratique commerciale incorrecte, dans la mesure où elle trompe le consommateur sur le prix effectif du billet en n’incluant pas dans le tarif de base un élément essentiel du contrat de transport aérien qui est « le grand bagage à main » ». Les deux compagnies devront dès lors payer 3 millions d’euros d’amende, en réponse à ce supplément demandé aux passagers, allant de 5 à 25 euros. L’autorité de la concurrence a également demandé à Ryanair et Wizz Air de dévoiler dans les 60 jours des mesures visant à modifier leur politique.

Vers une succession de condamnations?

La justice italienne avait été saisie par des associations de consommateurs et après enquête, avait sommé le 31 octobre, les deux compagnies de renoncer à cette nouvelle mesure, mais sans succès. Ce jugement, s’il ne concerne pour l’instant que l’Italie, pourrait bien faire jurisprudence dans les autres pays. L’association de consommateurs espagnole Facua avait en effet déjà déposé une plainte fin août, jugeant qu’il s’agissait d’une violation de la loi sur la sécurité aérienne. On peut donc désormais s’attendre à ce que les condamnations du même ordre se succèdent pour Ryanair et Wizz Air. Les deux compagnies n’ont elles, pour l’instant, pas encore commenté ce jugement.

Avant d’embarquer:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.