Home Lifestyle Punchlinettes: un compte Instagram pour clouer le bec aux sexistes

Punchlinettes: un compte Instagram pour clouer le bec aux sexistes

« Si tu sors comme ça, faut pas t’étonner que tu te fasses emmerder », « ah, les femmes au volant… » ou encore « T’as tes règles ou quoi ? » Ces remarques sexistes vous emmerdent au plus haut point ? Suivez donc le compte Instagram @Punchlinettes.

Le concept de « Punchlinettes » ? Sortir des punchlines bien senties pour prendre sa revanche sur le sexisme ordinaire. En résumé, la nana derrière ce compte publie des remarques sexistes accompagnées de réponses cinglantes, qui comportent toujours une bonne dose d’humour. Une façon d’aider toutes celles (et ceux, d’ailleurs) qui manquent de répartie lorsque leur vieil oncle Georges se la ramène en réunion de famille sur « les femmes qui ne sont bonnes qu’à faire le ménage », mais qui voudraient tout de même lui clouer le bec et en finir avec le « J’aurai dû dire ça » qui arrive toujours trop tard.

Prenons-en de la graine!

Selon Marion, propriétaire du compte : « « Une bonne punchline se doit d’être sournoise, ironique et si elle ne fait pas rire celui ou celle à qui elle est destinée, elle doit au moins vous faire rire ainsi que les témoins de la situation ».  Autant vous dire qu’elle manie la répartie comme personne et que certaines des réponses nous font éclater de rire ! On aurait presque hâte de les ressortir aux prochains repas de famille… #PrendGardeOncleGeorges

Florilèges…

View this post on Instagram

*Collège* Aujourd’hui dans la cour de récréation, alors que tu prends ton goûter avec tes amis en échangeant sur les résultats catastrophiques obtenus au contrôle sur Pythagore, Tom, ton camarade de classe, débarque avec un préjugé pas très rationnel… ET BOUM… PUNCHLINE 👊🏿👊🏽👊🏼. Et oui Tom, faut pas dépasser les limites. Et toi, tu lui aurais répondu quoi à ton camarade de classe ?👇🏽 — ⚡️ Est-ce vraiment du sexisme ordinaire ? ⚡️ Oui : Dans ce témoignage, le camarade de classe justifie les mauvais résultats par le genre. Pourtant, de la même façon que le cerveau ne naît pas avec une préférence pour le bleu ou le rose, il ne naît pas non plus avec une préférence les maths ou pour les lettres. Les stéréotypes influencent de manière négative, se mettent en travers les ambitions des jeunes filles et conduisent à des contre-performances. Pourtant, à l’école primaire et au collège, les filles sont meilleures que les garçons en mathématiques, avant de se diriger en masse vers les filières littéraires, inconsciemment guidées par un état de fait. La société de consommation n’aide pas : les magasins de jouets, fortement genrés et quasi bicolores sont bourrés de stéréotypes. On trouvait encore dans les rayons il ya vingt-ans des poupées aux messages pré-enregistrés du type « j’aime le shopping, les maths c’est trop dur ». Mais, savez-vous qui était le plus grand mathématicien de tous les temps selon Einstein ? Réponse : Emmy Noether. Une femme. (Isabelle Régner, directrice du CNRS). Une phrase comme « On n’a pas du tout assuré pour ce contrôle, c’est pas grave, on fera mieux la prochaine fois » aurait été plus appropriée. #injonctions #mathématiques — Pour aller plus loin et lutter contre les #stéréotypes de genre dans la scolarité : 👉🏽 Parents / Enfant : Le livre « Guide des métiers pour les petites filles qui ne veulent pas finir princesses » de Catherine Dufour. 👉🏽 Pour les parents : Le livre « Comment l’ambition vient aux filles ? » de Frédérique Cintra. 👉🏽 Pour les enfants (🇬🇧) : Le livre « Women in science » de Rachel Ignotofsky.

A post shared by Punchlinettes (@punchlinettes) on

View this post on Instagram

Ton mec Léo qui préfère les patates aux pommes de terres. — ⚡️ Est-ce vraiment du sexisme ordinaire ? ⚡️ Non : Il s’agit d’un amalgame. Le féminisme a pour but de lutter contre le système patriarcal. De nombreuses personnes ont peur de s’identifier comme féministes et préfèrent utiliser des termes comme « égalitariste » ou « égalité des genres ». Pourtant, le but du féminisme n’est pas d’affaiblir les 🧔🏽 et de rendre les 👩🏽 supérieures, il vise simplement à une égalité parfaite entre tous les individus, indépendamment de leur genre. Dénigrer le mot « féministe » pose problème car pour combattre les discriminations liées au sexe ou au genre il faut en saisir leurs caractéristiques. De la même façon qu’on ne peut pas combattre le racisme sans pointer du doigt les discriminations liées aux différences de couleur de peau, on ne peut pas lutter contre le patriarcat sans nommer les discriminations liées à la vision négative des choses dites féminines. Le mot « féminisme » illustre même parfaitement le combat en question : un terme étymologiquement associé aux 👩🏽 n’est pas signe de faiblesse et un 🧔🏽 avec des faiblesses n’en est pas moins un 🧔🏽. (Union Féministe d’Assas). — Pour aller plus loin sur le sujet : 👉🏽 Le TED talk « Why we should all be feminists » (pourquoi nous devrions tou.te.s être féministes) de Chimamanda Ngozi Adichie (@chimamanda_adichie) #féminisme #feminisme #feminismes #égalité #feministes #feministe #genre #egalitarisme #egalitefemmehomme

A post shared by Punchlinettes (@punchlinettes) on

View this post on Instagram

Ton camarade Tom qui est allergique au mot « menstruations » car ça lui donne des boutons. — (Une punchline inspirée de @madmoizelledotcom) — ⚡️ Est-ce vraiment du sexisme ordinaire ? ⚡️ Non : Dans ce témoignage, le camarade de classe fait une remarque qui accentue les tabous autour des règles. On jette ce moment physiologique à la figure des 👩🏽, comme si elles devaient en avoir honte. Sauf que jusqu’à preuve du contraire, les règles sont du sang et nos corps, 🧔🏽 ou 👩🏽, en sont constitués à 80%. Quand on fait une prise de sang, on ne dis pas que le sang est « dégueu », c’est juste du sang. La différence, c’est peut-être que la prise de sang est acceptée, les menstrues, les 👩🏽 n’ont pas trop le choix. Les règles, comme vous le savez peut-être, c’est la manifestation physiologique qui renvoie à un pouvoir : Celui de donner le vie. Il est à l’origine de chacun.e d’entre nous, et il est tout, sauf sale. Alors puisqu’on devrait toutes pouvoir assumer une tâche de sang sur le cul et un paquet de super plus à la caisse du supermarché. Répétons tou.te.s ensemble : Les règles, c’est coule ! — Pour aller plus loin sur le sujet : 👉🏽 Les documentaires @28.jours et compte du même nom, par @justine.bond ; et @rougirsanghonte. 👉🏽 Le compte @coupdesang qui recense de nombreux témoignages sur les règles. 👉🏽 Le compte @spmtamere pour décomplexer les syndromes prémenstruels. #règles #menstrues #regles #indisposée #sangtabou #sangpoursang #menstruation #menstruations

A post shared by Punchlinettes (@punchlinettes) on

View this post on Instagram

En soirée* Quand en direction du bar, Jean-Michel l’inconnu se prend pour le baromètre de la décence. 🤦🏽‍♀️ ET BOUM… PUNCHLINE 👊🏿👊🏽👊🏼. Et oui Jean-Michel, ma jupe est courte, pas mes idées ! Et toi, tu lui aurais répondu quoi à cet inconnu ? 👇🏽 — ⚡️ Est-ce vraiment du sexisme ordinaire ? ⚡️ Oui : Dans ce témoignage, cet inconnu fait une remarque désobligeante érotisant le corps des femmes. Très souvent, les femmes sont jugées en fonction de ce qu'elles portent : entre la prude et la p*te, la limite est parfois très fine. Quand elle est portée trop courte, la jupe est une invitation sexuelle et fait de vous une fille facile, quand elle n’est pas assez longue, elle fait de vous une prude et enfin, lorsqu’elle est trop longue, elle est considérée comme un signe ostentatoire de religion. La jupe n’est jamais portée à la bonne longueur, bien que la longueur d’un tissu sur les membres inférieurs d'une 👩🏽 ne permet pas d'en déduire sa personnalité, ni sa moralité. Une phrase comme « Très sympa ta tenue ! » aurait été plus appropriée. — Pour aller plus loin sur le sujet : 👉🏽 Le film « La journée de la jupe » de Jean-Paul Lilienfeld. 👉🏽 Le livre « Ce que soulève la jupe » de Christine Bard. #sexisme #jupe #harcèlement #sexualisation #minijupe #jupecourte #moncorpsmonchoix #feminisme #féminisme #balancetonquoi

A post shared by Punchlinettes (@punchlinettes) on

View this post on Instagram

*Collège* Aujourd’hui dans la cour de récréation, alors que tu prends ton goûter avec tes amis en échangeant sur les résultats catastrophiques obtenus au contrôle sur Pythagore, Tom, ton camarade de classe, débarque avec un préjugé pas très rationnel… ET BOUM… PUNCHLINE 👊🏿👊🏽👊🏼. Et oui Tom, faut pas dépasser les limites. Et toi, tu lui aurais répondu quoi à ton camarade de classe ?👇🏽 — ⚡️ Est-ce vraiment du sexisme ordinaire ? ⚡️ Oui : Dans ce témoignage, le camarade de classe justifie les mauvais résultats par le genre. Pourtant, de la même façon que le cerveau ne naît pas avec une préférence pour le bleu ou le rose, il ne naît pas non plus avec une préférence les maths ou pour les lettres. Les stéréotypes influencent de manière négative, se mettent en travers les ambitions des jeunes filles et conduisent à des contre-performances. Pourtant, à l’école primaire et au collège, les filles sont meilleures que les garçons en mathématiques, avant de se diriger en masse vers les filières littéraires, inconsciemment guidées par un état de fait. La société de consommation n’aide pas : les magasins de jouets, fortement genrés et quasi bicolores sont bourrés de stéréotypes. On trouvait encore dans les rayons il ya vingt-ans des poupées aux messages pré-enregistrés du type « j’aime le shopping, les maths c’est trop dur ». Mais, savez-vous qui était le plus grand mathématicien de tous les temps selon Einstein ? Réponse : Emmy Noether. Une femme. (Isabelle Régner, directrice du CNRS). Une phrase comme « On n’a pas du tout assuré pour ce contrôle, c’est pas grave, on fera mieux la prochaine fois » aurait été plus appropriée. #injonctions #mathématiques — Pour aller plus loin et lutter contre les #stéréotypes de genre dans la scolarité : 👉🏽 Parents / Enfant : Le livre « Guide des métiers pour les petites filles qui ne veulent pas finir princesses » de Catherine Dufour. 👉🏽 Pour les parents : Le livre « Comment l’ambition vient aux filles ? » de Frédérique Cintra. 👉🏽 Pour les enfants (🇬🇧) : Le livre « Women in science » de Rachel Ignotofsky.

A post shared by Punchlinettes (@punchlinettes) on

Ça cause #GirlPower par ici aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.