Home Lifestyle Psycho Dormir séparés pour mieux s’aimer, la tendance surprenante qui s’invite dans le...

Dormir séparés pour mieux s’aimer, la tendance surprenante qui s’invite dans le lit des couples

Et si faire chambre à part était le secret du bonheur conjugal? Si la tendance peut surprendre, les adeptes jurent par ses bienfaits, et assurent que partager leur vie mais pas leur lit est le secret de leur bonheur conjugal. À dormir debout? Pas tant que ça.

Pour Laure et Némo, c’est une histoire de température. Alors que pour elle, il est impossible de s’endormir si la fenêtre n’est pas ouverte, même en plein hiver, lui est plutôt du genre à multiplier les couches, qu’il fasse 13 ou 32 degrés. Quentin et Lise, eux, ont des manières complètement différentes (et incompatibles) de trouver le sommeil: pour Quentin, c’est sous la couette à 22H max, en silence et dans le noir total, tandis que Lise n’aime rien tant que s’enchaîner des épisodes de séries jusqu’à tomber de sommeil entre minuit et une heure. Et puis il y a ceux qui n’arrivent pas à composer avec les ronflements de l’autre, ceux qui ne supportent pas qu’on les touche quand ils s’endorment et qui ont besoin de s’étaler en étoile de mer en plein milieu du lit… Leur point commun: ils ont moins de 35 ans, sont très heureux en amour, et font chambre à part. Un cauchemar pour certains couples, mais les adeptes sont sans appel: il s’agit là d’un des piliers de leur épanouissement au sein de leur relation.

« Le divorce du sommeil »

Outre-Atlantique, où la tendance est en plein boom, les experts parlent de « divorce du sommeil », tout en assurant que du reste, faire chambre à part n’aurait que des bénéfices, et pourrait même contribuer à rapprocher les couples. Des études récentes ont permis de réaliser qu’un couple américain sur quatre dort séparément, et si les raisons diffèrent, les avantages semblent partagés par tous ceux qui choisissent de ne plus partager leur lit avec leur moitié. Selon eux, dormir séparément permettrait de se manquer, ce qui est relativement rare quand on est en couple depuis des années et qu’on partage le même toit. Dans une chronique pour le Los Angeles Times, Daryl Austin avouait ainsi que sa vie de couple et sa vie sexuelle n’avaient jamais été aussi épanouies que depuis que lui et sa femme avaient décidé de faire chambre à part.

Nos nuits séparées sont les seuls moments où on a vraiment l’occasion de se dire que l’autre nous manque. Résultat: chaque matin, on vit de mini retrouvailles, et on commence la journée plein d’amour pour l’autre. En prime, comme on dort mieux, on a une vie sexuelle beaucoup plus épanouie, parce que soyons honnêtes, la fatigue est la cause principale de baisse de libido chez les couples »

Ainsi que le souligne une autre « divorcée du sommeil » ravie de son choix, « il faut bien avoir conscience que dormir ensemble ne sauve pas un mariage, tout comme dormir séparément ne le met pas en péril. Le sommeil est incroyablement important, mais ce qui est plus important encore, c’est de s’aimer suffisamment pour tenter quelque chose de nouveau dans son couple ». Et la thérapeute de couple Jessa Zimmerman de rappeler que « ce n’est pas tant le fait de dormir ensemble qui est crucial au sein d’un couple, mais bien le contact physique, les câlins, les caresses. Tant qu’on maintient ce lien physique, dormir ensemble ou séparé n’a pas de réel impact ». Même si, ainsi que le rappelle Daryl Austin, « dormir séparément n’est pas fait pour tout le monde ».

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.