https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/
Home Lifestyle Psycho Confession: je suis accro aux vidéos de bricolage sur Facebook

Confession: je suis accro aux vidéos de bricolage sur Facebook

Facebook

C’est comme un secret bien gardé que personne ne devait découvrir jusqu’à présent. Je suis accro aux vidéos de bricolage sur Facebook. Et force est de constater que le phénomène est viral (et que je ne suis pas folle).

Elles sont des centaines, voire des milliers, et surgissent à tout-va dans notre fil d’actualité alors qu’on n’a rien demandé. C’est comme ça que ma curiosité a été titillée la première fois et que je suis devenue complètement gaga de ces vidéos. À chaque fois, le concept est le même: une personne est filmée en train de créer, réparer ou nettoyer quelque chose. Les images sont diffusées en accéléré et n’ont, en soi, pas grand intérêt. Mais je ne sais à cause de quel subterfuge, elles m’hypnotisent et peuvent me faire perdre de longues minutes sur ma journée.

Intriguée par ce phénomène, j’ai tenté de comprendre les sensations que je ressentais devant ces vidéos et surtout de savoir si j’étais la seule. Spoiler alert: la réponse est non. Mettez moi face à quelqu’un qui peint des fleurs avec des ficelles et de la gouache, un autre qui transforme une salle de bains de A à Z, un quidam qui gonfle et dégonfle des ballons, 27 façons de peindre des cailloux, donner une nouvelle vie à un t-shirt blanc ou comment découper un poulet avec une allumette (alors que je suis végétarienne), je prends T-O-U-T. Il n’y en a pas une qui passe que je ne regarde pas scrupuleusement, avec une certaine délectation pour les images. Et là où je réalise que j’ai une véritable addiction, c’est que non seulement je ne perds pas une seconde en avançant le curseur pour gagner du temps mais en plus (et c’est dramatique), il m’est déjà arrivé de regarder la même plusieurs fois alors que je connais le résultat.

DES IDÉES CRÉATIVES POUR TON PETIT JARDIN

DES IDÉES CRÉATIVES POUR TON PETIT JARDIN:

Posted by Cuisine Sympa on Saturday, June 20, 2020

J’aurais dû me douter il y a quelques années que je finirais par développer un problème face à ce genre de contenu. Déjà à l’époque, je pouvais passer des heures à regarder cet espèce de GIF de feu de cheminée tourner à l’infini, la bouche entre-ouverte et les yeux gorgés de sang à force de ne plus les fermer. Heureusement, et vous n’imaginez pas à quel point ça me rassure, ce n’est pas tout à fait anormal. La raison est même scientifique.

Hypnose et détente

Si chaque génie qui décide de se filmer amène une idée différente pour chaque vidéo, le concept reste le même. Il s’agit de se concentrer sur un fait anodin, simple, en d’autres termes; de se reconnecter au présent. En prenant le temps de se laisser absorber par de telles images, notre cerveau relâche les tensions et le stress et se focalise sur des gestes qui ne provoquent aucune angoisse. C’est le même principe que l’ASMR.

Chris Brantner, expert en sommeil, expliquait déjà au journal britannique Daily Mail, à propos d’une vidéo de cuisson de bacon qui aidait à endormir ses spectateurs, que ce type de vidéos repose sur le principe de la méthode de relaxation baptisée ASMR (Autonomous Sensory Meridian soit “réponse automatique des méridiens sensoriels”). Les images et surtout le son provoquent “des stimulations sensorielles capables de détendre certaines personnes réceptives”. Il n’est dès lors pas si étonnant qu’elles nous hypnotisent de longues minutes l’air de rien. Non seulement notre curiosité est stimulée par l’envie de connaître le résultat, mais en plus, leur contenu nous fait oublier les tracas du quotidien et nous envoie une bonne dose d’endorphines.

Selon David Christoffel, docteur en musicologie cité dans Le Figaro, “ces vidéos qui procurent un sentiment de bien-être sont perçues comme un type de quête d’une émotion télécommandée par des stimuli. On va chercher toutes les opportunités et tous les supports de détente à disposition pour déconnecter”. Une étude publiée en 2015 a d’ailleurs démontré que l’ASMR “pourrait améliorer l’humeur et certaines douleurs et aider les personnes dépressives”. Et puisque ça marche, pourquoi s’en priver?

Lire aussi: