Home Lifestyle Psycho “Cher moi, je t’aime”: Marie, 25 ans, écrit à son corps

“Cher moi, je t’aime”: Marie, 25 ans, écrit à son corps

50% d’entre nous rêvent d’un poids différent et à peine 10 % sont vraiment fières d’elles au quotidien, selon notre enquête sur l’estime de soi. S’aimer soi-même n’est pas facile, mais c’est si beau quand ça marche ! C’est pourquoi Flair partage des lettres d’amour de lectrices à elles-mêmes.

Cher moi, je t’aime

« J’ai l’impression d’être une merde ». Cette phrase, je t’ai entendue la prononcer certains mauvais jours. Tu as une faible estime de toi-même, à tel point que parfois, tu te considères comme la personne la plus laide du monde. Mais tu sais ce qui est pire encore ? C’est que ces jours-là, tu doutes aussi de tes capacités. Et il faut que tu arrêtes de faire ça, car lors de tes bons jours, je vois à quel point tu es fière de ton ardeur au travail. Tu es fière de ne pas te contenter de rêver, mais aussi d’agir. Tu es fière de passionner les autres, avec ta passion. Ça fait fondre ton cœur, comme tu dis.

Parfois, tu as peur que ton entrain professionnel intimide les autres. Mais sache que tu n’es pas responsable des incertitudes de tes proches. Tu as déjà tes propres insécurités à gérer. Autrefois, tu étais obsédée par ton apparence. Tu avais même tendance à souffrir de troubles alimentaires. Ce n’est pas toujours facile, mais tu l’as accepté et tu te sens de plus en plus en harmonie avec ton corps.

Tu as découvert des manières de t’aimer davantage. Et c’est pour cette raison que je t’aime.

Parce que je sais à quel point cela te demande des efforts. Par exemple, tu marches presque quotidiennement pour fabriquer des endorphines. Ça t’aide à faire le vide dans ta tête, qui est parfois trop pleine. Je trouve ça très cool que tu saches ce qui te fait du bien et que tu l’appliques. Tu surveilles ton bien-être physique et mental. Ce que les autres pensent de toi n’a aucune importance, surtout quand il s’agit de superficialité. Ce qui est essentiel à tes yeux, c’est d’être appréciée pour ce que tu fais, ce que tu es et pas pour ton apparence. « Intelligence is the new sexy ». Voilà ton état d’esprit. Et je suis entièrement d’accord avec toi là-dessus. Je continue à chercher d’autres façons de t’enseigner de nouvelles choses, d’en contester d’autres.

Tu donnes tout, mais gardes juste assez pour ne pas te retrouver complètement vide. Tu as atteint un point où la seule personne de qui tu nécessites une validation, c’est de toi.

Avec tout mon amour,

Marie

P.S. Je remarque que tu parles de moins en moins de toi-même aux autres. Tu crains que les gens considèrent tes rêves et projets comme une menace. Mais c’est ton ambition qui te fait avancer. Tu ne devrais jamais en avoir honte ou la réfréner. Et les autres non plus.

Apprenez à vous aimer mieux avec nos articles SELF LOVE

Lire aussi:

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.