Home Lifestyle MARIAGE: comment ne pas subir le wedding blues?

MARIAGE: comment ne pas subir le wedding blues?

Un an de préparatifs, une journée de festivité et puis, plus rien, nada, nothing! Après avoir vécu le plus beau jour de sa vie, certains mariés connaissent le wedding blues, voici les conseils de Céline et Bénédicte, wedding-planneuses chez Imagine We pour le surmonter.

Pendant un an, vous avez pensé mariage, vous avez déjeuné mariage, vous avez parlé mariage… Bref, votre vie a tourné pendant 365 jours autour de cette date que vous attentiez tant. Vous avez ensuite été la reine durant une journée. Et puis soudain, vous vous réveillez et c’est terminé. « Le lendemain de mon mariage était le 15 juillet 2019. Nous avons passé la nuit de noces dans une tiny house située dans le domaine du château de Cleerbeek où nous nous sommes mariés. Le premier sentiment que j’ai eu en me réveillant était un mélange de bonheur, de mélancolie et de gueule de bois… Le ciel était à l’image de la veille: bleu turquoise assorti d’un grand soleil. La vue sur le lac, le calme ambiant, un petit-déj au lit et mon mari à mes côtés ne pouvaient que participer à mon bonheur. L’endroit nous a semblé fort vide comparé à la veille » raconte Floriane, l’une des mariées de Céline et Bénédicte, wedding-planneuses.

Chez certaines personnes, cette mélancolie post-mariage ressentie à peu près par toutes les mariées, se transforme en wedding blues. À l’instar du baby blues, le wedding blues est une dépression qui peut durer quelques jours mais aussi quelques mois au cours duquel on ressent notamment un sentiment de vide intense.

Le témoignage de Floriane

« Pour pallier à cette mélancolie, nous avions prévu un brunch avec quelques uns de nos invités. Celui-ci se déroulait chez nous dans le jardin. On ne le regrette pas une seule seconde! Une ambiance beaucoup plus baba cool y régnait: cocktails, pains garnis, molky et photobox ont contribué à la réussite de la journée. Ne souhaitant vraiment pas mettre fin à cette ambiance envoûtante, nous avons même prolongé les festivités jusqu’aux petites heures. Certains de nos amis sont carrément restés dormir. Plus aucune place pour la mélancolie étant donné que le lendemain même, nous sommes partis pour le sud de la France pour y rejoindre une grande partie de ma famille, présente au mariage. Plage, apéritifs et sorties en famille nous ont permis de rester sur notre petit nuage, sans penser une seule seconde aux détails pratiques de l’après-mariage. Une fois cette semaine terminée, je me suis attelée à la préparation du voyage de noces. Nous partions en octobre. En y repensant, ça a permis de prolonger cette ambiance « mariage » et de ne pas tomber dans la déprime. Si c’était à refaire, je le ferais à l’identique » explique Floriane.

Comment éviter le wedding blues?

Tout comme l’explique Floriane dans son témoignage, l’important est d’occuper et de planifier son post-mariage. Bénédicte, wedding-planneuse, nous donne quelques conseils:

  • La majorité des mariés sont unanimes; ils ne voient pas leur journée de mariage défiler, c’est pourquoi de plus en plus d’amoureux choisissent de faire un brunch le lendemain du jour j afin de prolonger l’ivresse de bonheur.
  • Autre solution pour maintenir son cocon de bonheur, c’est de partir en voyage de noces directement après ou du moins de le préparer. Certains mariés décident aussi de partir en mini-moon, c’est-à-dire un petit trip avant le grand véritable voyage de noces qui aura lieu plus tard.
  • Pour un retour à la réalité en douceur, on conseille également de préparer les remerciements rapidement après le mariage.
  • Comme le mariage a été une période de rush, parfois de tension, en tout cas d’agitation, il est aussi important de prendre quelques jours de congé après le grand jour mais surtout de les occuper. Peu importe la manière pourvu que l’on ne reste pas seule, enfermée chez soi.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.