Home Lifestyle 3 astuces pour manger des légumes et fruits d’été en hiver

3 astuces pour manger des légumes et fruits d’été en hiver

Getty Images
Pickled vegetables. Salting various vegetables in glass jars for long-term storage. Preserves vegetables in glass jars. Variety fermented green vegetables on table.

Dans son livre Le guide de la consommation durable : prendre soin de soi et de la planète, la Belge Emilie de Morteuil propose un tas de conseils pour consommer de manière plus favorable à l’environnement. Parmi ses nombreux trucs et astuces, on a repéré son conseil pour consommer des fruits et légumes d’été en hiver, et éviter ainsi d’acheter — sacrilège — des fraises ou des tomates en hiver par exemple.

1

Surgelez

Emilie de Morteuil : “Surgelez en grandes quantités les fruits que vous achetez en saison. Cette technique vous permettra de réaliser des sorbets maison, sans additifs ou encore, des smoothies et des compotes. J’ai par exemple pris l’habitude de cueillir beaucoup de fraises et de framboises en plein été pour en réfrigérer une partie. Je les conserve pour mes petits-déjeuners en hiver et c’est un vrai plaisir. Enfin, les pommes et les poires étant abondantes et généreuses dans notre région, il n’y a rien de plus facile que de préparer ses compotes pour l’hiver.”

2

Déshydratez

Emilie de Morteuil : “Cette méthode permet de conserver des rondelles de fruits et de légumes, au même titre qu’une grande partie des nutriments qu’ils contiennent. Il est ensuite possible de les mettre dans des bocaux et des les consommer tout au long de l‘hiver. Cette opération est d’autant plus efficace avec les fraises, les ananas, les cerises, les pommes et une multitude de légumes. Les fruits déshydratés sont une véritable régal au petit-déjeuner. Ils se consomment soit en pâte de fruits, soit en fruits secs. Le prix d’un déshydrateur varie entre 130 et 160 euros selon la marque. Votre déshydrateur sera vite rentabilisé car vous constaterez que vous l’utiliserez très fréquemment.”

View this post on Instagram

? La saison des tomates touche à sa fin… Mais on peut toujours les faire sécher pour les conserver plus longtemps. ? Quand vous aurez goûté aux tomates séchées « maison », vous ne pourrez plus faire marche arrière… Que ce soit la texture (tellement plus souple), la couleur (tellement plus belle), la saveur (tellement plus envoûtante, et de surcroît moins salée…), elles n’ont vraiment rien de comparable avec celles du commerce ! Cerise sur le gâteau, avec le modèle Atacama Pro vous pourrez faire sécher une soixantaine de tomates en une fois, et obtenir au final un énooooorme bocal de tomates marinées. ? Jeudi on vous poste une recette de tomates séchées fait maison à l'italienne. #warmcook #deshydrateur #crusine #ideerecette #instacuisine #partagestesrecettes #vegetarien #veggie #recettevegan #instafood #recetteveggie #recettevegetarienne #vegan #deshydrater #recettessaines #atacama #sansgluten #faitmaison #sainetgourmand #alimentationvivante #glutenfree #tomatessechees

A post shared by Warmcook (@warmcookfrance) on

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

3

Fermentez

Emilie de Morteuil : “La fermentation désigne la transformation des aliments sous l’action des microbes (des bactéries et des levures). Ce processus transforme les sucres en acides, en gaz ou en alcool. L’acide des aliments fermentés agit comme un conservateur naturel et sain. La salaison des légumes est par exemple une méthode de fermentation très ancienne. En plus d’être une méthode de conservation, la fermentation des aliments a des effets bénéfiques importants sur la santé. Elle favorise la digestion, augmente la production d’enzymes, est une véritable source de vitamines et stimule la flore intestinale.

La recette Kimchi de chou, pommes et carottes tirée du livre

Ingrédients:

  • Un petit chou chinois coupé en lamelles
  • 2 c. à s. de sel marin
  • 2 carottes râpées
  • 1 pomme râpée
  • 1 ciboulette émincée
  • 1 c. à s. de gingembre râpé

Préparation:

Mélanger le chou avec le sel. Couvrir et laisser dégorger 6h. Egoutter et rincer avant de mélanger avec le reste des ingrédients. Tasser le tout dans un bocal en verre de 1l et recouvrir d’eau (filtrée). Fermer sans visser le couvercle à fond pour laisser fermenter 3 à 6 jours en fonction de votre goût. Ensuite, visser le couvercle et conserver au frigo 1 mois.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Lire aussi:

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.