Home Lifestyle Un hashtag, #saggyboobsmatter, pour célébrer les seins qui tombent

Un hashtag, #saggyboobsmatter, pour célébrer les seins qui tombent

Instagram @theslumflower

C’est l’initiative body positive du jour. Le hashtag #saggyboobsmatter initié par la blogueuse Chidera Eggerue (theslumflower) encourage les femmes à accepter toutes les formes de sein, même et surtout ceux qui tombent.

Les seins qui tombent comptent

Elle a fait des seins qui tombent (un phénomène tout à fait naturel) son combat. En lançant, le hashtag #saggyboobsmatter (littéralement, les seins qui tombent comptent) et en posant sur Instagram sans soutien-gorge, la blogueuse anglaise de 23 ans, Chidera Eggerue veut amener le changement. Et comme toujours, il y a ceux qui applaudissent et ceux qui critiquent. « La prochaine fois qu’un homme vous demandent pourquoi vos seins tombent, demandez lui pourquoi ses boules tombent » clame-t-elle sur Instagram. Mais comme elle l’explique, il n’y a pas que des hommes qui critiquent le mouvement, certaines femmes aussi, prient Chidera Eggerue d’aller remettre un soutien-gorge. Comme le souligne cheekmagazine, cette réaction est un exemple du syndrome de Stockholm. les femmes qui condamnent le corps d’autres femmes cherchent simplement l’approbation de leurs oppresseurs qui continueront à abuser de ce système patriarcal pour les opprimer elles aussi.

Après réflexion, elle renonce à la chirurgie esthétique

C’est à l’adolescence, que Chidera Eggerue remarque que quelque chose « cloche ». Les publicités pour soutiens-gorge ne montrent que des femmes blanches avec des poitrines bien fermes et rebondies. Des images qui ne reflètent pas du tout la réalité. A 11 ans, lors de ses essayages, Chidera Eggerue ne ressemble pas aux femmes des publicités. A 18 ans, comme elle l’explique à Buzzfeed, la jeune femme envisage d’avoir recours à la chirurgie esthétique pour refaire sa poitrine. C’est finalement, tout autrement, qu’elle trouvera la solution à son mal être. En décidant de lancer le mouvement #saggyboobsmatter, non seulement la jeune femme s’accepte mais elle encourage également les jeunes filles à accepter toutes les formes de seins, tombants ou pas.

In case you forgot that #SAGGYBOOBSMATTER, here’s your reminder. Enjoy your day x

A post shared by Chidera (@theslumflower) on

Lire aussi:

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.