Home Lifestyle Les sèche-mains électriques nid à bactéries? Une photo relance le débat

Les sèche-mains électriques nid à bactéries? Une photo relance le débat

shutterstock

Entre sèche-mains électriques et serviettes en papier, que faut-il choisir? Si le débat existe depuis plusieurs années, il vient d’être relancé avec une photo publiée sur Facebook. Problème: toujours aucune certitude à l’horizon.

Quid de l’aspect hygiénique des sèche-mains électriques

Pour un devoir au cours de microbiologie, des élèves infirmiers de Californie avaient pour mission d’installer une boite de Petri stérile dans un environnement quelconque et observer le résultat. Le choix de Nichole Ward s’est porté sur un sèche-main électrique de la marque Dyson installé dans des toilettes pour femmes. L’étudiante a laissé sa boite ouverte pendant 3 minutes pour ensuite, la refermer. 48h plus tard, elle a observé le résultat. BERK, de très nombreux champignons s’étaient créés. En comparant avec ses camarades, Nichole Ward s’est rendue compte que son expérience avait récolté le plus de bactéries.

Une photo devenue virale sur Facebook

Ok guys.. ready to have your mind blown?!This here, Is what grew in a Petri dish after just a few days. I stuck the…

Posted by Nichole Ward on Tuesday, January 30, 2018

« Cette publication ne se veut pas alarmiste mais informative » écrit Nichole Ward en légende de sa photo sur Facebook. La jeune femme invite tout de même « à ne plus jamais utiliser de sèche-mains électriques. » Elle écrit: « voici des traces des bactéries pathogènes qui tourbillonnent autour de vos mains alors que vous pensez quitter les lieux les mains propres. » Avec plus de 500.000 partages et 150.000 réactions, la publication de Nichole Ward est devenue virale.

Rien de neuf à l’horizon

Si cette photo relance un vieux débat, elle est loin d’apporter des réponses claires sur l’aspect hygiénique des sèche-mains électriques. Et comme le HuffPost le rappelle, il n’existe pas (ou très peu) d’études indépendantes sur le sujet. En 2010, une étude financée par Dyson concluait que les sèche-mains apportaient moins de bactéries que le papier. En 2014, une autre étude, cette fois-ci commandée par un groupe de papier assurait le contraire…

Dyson se défend

Du côté Dyson, on affirme que les sèche-mains de leur marque possèdent des filtres retenant les bactéries. La marque explique notamment au site britannique Metro que : « Les sèche-mains Dyson AirbladeTM sont hygiéniques et approuvés par la recherche universitaire, les hôpitaux, les fabricants de produits alimentaires et les entreprises du monde entier. »

Bref, on n’est pas vraiment avancé…

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.