Home Lifestyle BLOCUS: les DO et DON’T d’une première d’auditoire pour réussir à étudier

BLOCUS: les DO et DON’T d’une première d’auditoire pour réussir à étudier

Une fois aux études supérieures, les vacances ne sont plus des vacances mais un pré blocus qui rime souvent avec période de désespoir. Heureusement, en appliquant quelques conseils, il est possible de réussir à étudier et de profiter aussi des Fêtes de fin d’année ou des premiers rayons de soleil.

Le blocus, une mauvaise période de courte durée

Tous les étudiants qui sont déjà passés par là, le savent, se mettre à étudier n’est pas une chose aisée et garder un bon rythme sans se décourager l’est encore moins. Si le blocus de Noël n’est pas évident à cause des fêtes, celui de mai/juin ne l’est pas non plus. Bref, c’est toujours difficile de trouver la motivation. Pour vous aider (et éviter d’avoir une seconde session), voici les DO et les DON’T d’une première d’auditoire pour réussir à étudier.

DO & DON’T pour étudier

1

Délimiter son temps d’étude

C’est la clé de réussite des premières d’auditoire. NON, on n’étudie pas de 8h à 23h. En moyenne, l’idéal est de travailler entre 6 à 8 heures par jour, au delà, plus rien ne rentre. Il vaut mieux étudier pendant de courtes durées et être productif que de rester toute la journée derrière son bureau pour faire plaisir à maman. Il est également indispensable de se connaître. Les puristes diront que l’idéal est de travailler le matin mais si vous êtes du soir, vous êtes du soir, un point c’est tout. Si vous n’arrivez pas à vous levez tôt, ce n’est pas en vous forçant à vous réveiller à 6h que vous allez mieux étudier.

Lire aussi: Pourquoi remet-on souvent son choix d’étude en question au moment des examens?

2

S’accorder des pauses de 15 minutes

Les chiffres varient mais grosso modo, notre cerveau peut se concentrer pendant 90 minutes d’affilées ensuite, il faut faire une pause de plus ou moins 15 minutes. Ici encore, ça ne sert à rien de lutter pour travailler 4 heures de suite. L’idéal est de s’accorder des pauses régulièrement mais de courtes durées. Si vous prenez un break de 2 heures, il vous sera d’autant plus difficile de vous remettre à étudier. Evidemment à midi, on n’avale pas son sandwich en 2 minutes mais mieux vaut ne pas exagérer sur le temps de pause. En plus, qui dit courtes pauses, dit journée d’étude terminée tôt. On vous conseille donc toutes les 90 minutes de faire sonner « une alarme » pour prendre une pause.

Lire aussi: La pause énergisante au travail: le concept de WorkInJoy

S’accorder des pauses de 15 minutes

3

Ne pas lutter

Parfois cela arrive, vous ne pouvez plus vous concentrer et vous acharner sur votre cours ne changera vraiment rien. Quand ça ne va pas, on arrête tout, on va se changer les idées et on revient après. « Se changer les idées », cela peut être aller se balader voire même aller faire quelques courses. L’idéal est de sortir de son environnement d’étude et de prendre l’air. Autre point important; si vous sentez que vous vous endormez sur votre bureau, ne luttez pas non plus. Fermez les yeux 20 minutes et faites une Micro Naps, vous serez plus productif après.

Lire aussi: Mode d’emploi de la sieste idéale

4

Mettre son smartphone dans une autre pièce

Au grand maux, les grands moyens. Vous avez beau vous jurer de ne pas toucher à votre téléphone pendant 90 minutes, si vous le mettez à côté de vous, c’est simplement mission impossible. On vous conseille de soit donner votre téléphone à votre maman en attendant vos pauses, soit le mettre dans une autre pièce, soit d’utiliser une application qui le « verrouille ». Utilisez la méthode que vous voulez mais surtout ne gardez pas l’objet de toutes les distractions à portée de main.

Lire aussi: 6 applis pour nous aider à déconnecter des réseaux et de notre smartphone

5

Ne pas multiplier les notes

Ce n’est pas un secret, les syllabus (quand il y en a) ne sont pas souvent complet, mieux vaut donc avoir pris des notes au cours. Sauf que bien évidemment, si on n’a pas été à tous les cours (ou qu’on a oublié d’écouter), c’est difficile d’avoir des notes en ordre. Résultat: on demande à tout le monde de nous en envoyer, on se retrouve avec 10 documents word du même cours et on est carrément perdu. Le premier conseil, c’est évidemment d’aller en cours et de prendre note ou alors de faire confiance à une seule et même personne.

Ne pas multiplier les notes

6

Les synthèses, on évite

Une fois que vous avez vos notes (ou récupérez des notes), ce n’est pas toujours la peine d’en faire des synthèses. De un, ça prend souvent beaucoup de temps, de deux, il faut souvent TOUT savoir. Les détails comptent, du coup, en réalisant des synthèses vous risquez d’en omettre. Mieux vaut réaliser des schémas ou des plans pour avoir la structure du cours en tête. Cela vous permettra également de pouvoir épater votre prof le jour de l’examen en réalisant des liens à travers les différents chapitres du cours.

7

Ne pas commencer une nouvelle série

On vous l’accorde, c’est compliqué de ne pas le faire. Le problème, c’est qu’un épisode en entraîne un autre et au final la pause qui devait durer 25 minutes s’étend à 1 heure (ou si vous aviez programmé de dormir à 22h, vous fermez votre ordinateur à minuit). Voici quelques solutions: vous ne regardez pas d’épisode durant vos journées d’étude (même pendant vos pauses) mais seulement le soir et vous vous fixez un nombre limite d’épisodes par jour. Deuxième solution, à la place de regarder une série, vous regardez des films (toujours après l’étude).

Lire aussi: 11 films motivants à regarder pendant une pause blocus

8

Checker les groupes Facebook après votre journée d’étude

Toutes les promotions ont leur groupe Facebook où tous les étudiants peuvent se poser des questions, échanger des tuyaux, se donner des notes etc. etc. Bref, c’est en effet génial mais ça peut vite dégénérer si vous êtes dessus 24h/24. L’idéal est:

  • de consulter les groupes seulement quand vous vous posez une question
  • d’être conscient que tout le monde n’étudie pas dans le même ordre et à la même vitesse
  • si vous êtes trop curieux, de regarder tous les jours les groupes mais une seule fois sur la journée (après avoir terminé si possible)

On évite également de demander à tout va à ses amis où ils en sont, comment l’étude se passe pour eux, etc. Si vous avez besoin d’interaction, mieux vaut programmer une petite soirée avec eux pour vous changer les idées.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.