Home Lifestyle Psycho Pourquoi remet-on souvent son choix d’étude en question au moment des examens?

Pourquoi remet-on souvent son choix d’étude en question au moment des examens?

Young woman studying late at night at home, she is sitting on the armchair and reading a book, education and deadlines concept; Shutterstock ID 603022589; Projectnummer/WBS-nummer: -; Uitgave/Naam lesmethode: -; Redacteur/Traffic manager: -; Anders: -

Alors que la dernière ligne droite approche, vous vous remettez en question? Votre choix d’étude répond-il à vos attentes? Quid d’un changement de voie en plein milieu de l’année? On fait le point.

On a tous été confronté un jour à cette pensée déroutante: « qu’est-ce que je suis en train de faire? ». Alors que vous devez avaler des syllabi entiers, voilà que tout s’effondre et que vous n’êtes plus si sûre de vouloir poursuivre le cursus entamé. Rassurez-vous, c’est normal et vous n’êtes pas la seule à passer par là. La grande question à se poser étant bien entendu:

Que faire?

Tout d’abord, il est essentiel de faire le point. Pourquoi avez-vous choisi ces études à la base? Quels sont les éléments qui vous ont amené à revoir vos plans de carrière? Généralement, les étudiants font face à ces doutes pendant le blocus parce qu’ils prennent réellement conscience de la matière qu’ils sont en train d’étudier. Soit elle est trop conséquente et vous êtes dépassée, soit elle suscite de l’incompréhension et provoque un doute sur le choix de métier.

Il faut cerner les raisons de cette envie d’arrêt. Le cursus est-il trop difficile? Le rythme trop soutenu? Le manque de débouchés vous effraie? Vos études ne vous intéressent pas? Vous aviez fait ce choix à cause de vos parents?

Face à ces questionnements, essayez de vous imaginer en train de pratiquer le métier en question, loin de  vos cours. La perspective est-elle toujours aussi rebutante? Il peut être utile de faire fi des études. Elles ne sont qu’une petite période à passer face aux nombres d’années durant lesquelles vous allez exercer votre futur job. Mais bien entendu, votre épanouissement durant ces longues années est essentiel.

Essayez également d’être honnête avec vous-même. D’où vient cette envie soudaine d’arrêter? D’un stress de dernière minute? D’une peur inconsciente? Souvenez-vous que l’échec permet d’avancer. Mais pas la peur! Changer d’orientation ou arrêter ses études n’est pas pour autant synonyme d’abandon. Il s’agit avant tout de s’épanouir dans une voie qui vous convient.

Pour répondre à toutes ces questions, pensez aux professionnels présents dans les universités. Ils peuvent vous orienter, vous guider, s’assurer que vous avez pris la bonne décision pour vous-même. Ils pourront aussi vous aider à vous réorienter.

Ne pas se blâmer

Durant votre réflexion, surtout ne culpabilisez pas. Un choix d’étude, c’est aussi un choix de vie. Il vaut mieux être certain de sa voie et le faire en s’épanouissant. Trop d’étudiants associent un changement de cursus à un échec. Mais pas du tout! Oubliez les mauvaises langues et pensez à vous. Vous êtes la seule personne responsable de votre bonheur.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.