Home Lifestyle Le terme lesbienne ne renvoie plus vers du porno sur Google

Le terme lesbienne ne renvoie plus vers du porno sur Google

Désormais, si vous tapez « lesbienne » sur Google, vous ne tomberez plus sur des contenus pornographiques. Si le moteur de recherche est assez puissant pour refléter la société, il semblerait qu’il s’agisse là d’un beau pas en avant pour l’acceptation des gays.

Les mentalités évolueraient-elles au diapason avec l’algorithme de Google? Auparavant, le terme « lesbienne » tapé dans la barre de recherches renvoyait directement à des contenus pornographiques, mais ça, c’était avant. Désormais, le terme en question guide l’internaute vers Wikipédia, en tête de liste, et vers des articles de presse et sources pédagogiques. À partir de la quatrième page, cela dit, on trouve toujours des résultats pornos tandis que l’onglet « vidéo » de Google propose directement ce genre de contenu. Peu mieux faire, donc! Mais le premier pas était urgemment nécessaire. Des activistes féministes avaient sonné l’alarme en avril dernier, lors de la journée de la visibilité lesbienne. Leur combat? Lutter contre cette image biaisée des lesbiennes, réduites à leur sexualité par le biais de contenus porno.

Une victoire pour toutes les femmes

Un amalgame qui n’était d’ailleurs pas réservé au monde du web. Encore aujourd’hui, des couples lesbiens affrontent des commentaires déplacés, la plupart du temps de mâles alpha, lorsqu’elles évoquent leur homosexualité. Comme si leur coming out était la porte ouverte à des commentaires salaces — « Je peux venir m’amuser avec vous ? ». Comme si la sexualité des femmes était nécessairement entre les mains des hommes, ceux-ci étant incapables de se convaincre du contraire. Ce combat des homosexuelles est finalement celui de toutes les femmes: celui pour que nos corps ne soient plus relégués au rang d’objet, de fantasme ou autre.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

À lire aussi: