Home Lifestyle Le Niksen, l’art de ne rien faire bon pour la santé

Le Niksen, l’art de ne rien faire bon pour la santé

Ne rien faire, absolument rien de rien, pour se sentir mieux? En voilà une idée qui nous plait particulièrement! Venu tout droit de chez nos voisins néerlandais, on vous explique comment adopter le Niksen.

Le concept est simple comme bonjour, le Niksen préconise de ne rien faire, que dalle, nada, nothing, niets… « Littéralement, ce mot signifie ne rien faire, rester inactif ou faire quelque chose sans rien faire » définit pour le Times, Carolien Hamming, directrice générale de CSR Centrum, un centre de coaching aux Pays-Bas qui aide les clients à gérer le stress et à lutter contre le burn-out.

À quoi bon ne rien faire?

Comme de nombreux concepts qui nous viennent d’ailleurs, pensons au Hygge, au Lagom, au Wabi-Sabi, à l’Ikigai ou encore à la méditation, le Niksen est un art de vie qui nous veut du bien et nous aider à nous sentir mieux. Comme l’explique Carolien Hamming, à l’origine, aux Pays-Bas, le Niksen caractérisait les paresseux et fainéants. Sauf qu’à l’heure d’aujourd’hui, avec nos quotidiens à mille à l’heure et les effets dévastateurs de nos rythmes de vie, ne rien faire est présenté comme une solution pour lutter contre le stress. On ne compte d’ailleurs plus les études qui préconisent de ralentir pour le bien de sa santé! C’est donc dans cette optique que le Niksen prend tout son sens.

Pratiquer le Niksen soit l’art de ne rien faire peut aider à réduire l’anxiété et le stress mais aussi avoir des effets physiques comme lutter contre le vieillissement et renforcer notre immunité à combattre par exemple un rhume. « Ces effets sur la santé devraient être suffisants pour encourager même les plus agités et surmenés d’entre nous à envisager de prendre le temps de pratiquer le Niksen » explique au Times, Eve Ekman, directrice de formation au Greater Good Sciences Center de l’Université de Californie, Berkeley. Ce n’est pas tout. Ne rien faire peut également nous aider à faire émerger en nous de nouvelles idées, nous rendre plus créatif ou parvenir à trouver des solutions à certains de nos problèmes. Parce qu’évidemment, même quand on ne fait rien, notre cerveau continue de travailler!

Comment adopter le Niksen?

Si sur papier le concept a l’air simple, pratiquer l’art de ne rien faire peut s’avérer plus compliqué que prévu. Dans notre société, nous ne sommes pas habitués à ne rien faire…

D’abord, on « Niksene » seul, du moins, si on ne veut pas passer pour un barge auprès de ses proches ou de son employeur qui nous verrait la tête dans les nuages au boulot. Ensuite, on se met au calme. Troisièmement, il faut accepter que durant le moment où on pratique l’art de ne rien faire, on n’est pas productif (non, on ne s’allonge pas sur le canap’ pour réfléchir à sa journée de demain!). Et pour terminer, on se laisse aller, on laisse notre esprit planer là où il veut aller et on profite!

Quelques pistes: 

  • Regarder par la fenêtre et laisser son esprit vagabonder
  • S’installer à son balcon et regarder les gens qui passent
  • Programmer une soirée par semaine sans plan, sans obligation, sans objectif… bref où vous avez tout le loisir de ne rien faire.
  • S’allonger sur le canap’
  • Se coucher sur son lit avec un bruit de vagues ou d’oiseaux

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.