Home Lifestyle Le message « body positive » d’une ex-Miss sur les vergetures

Le message « body positive » d’une ex-Miss sur les vergetures

Si toutes les femmes ont des vergetures, force est de constater qu’aucun corps dans notre société n’en a. À travers un long message sur son compte Instagram, Rozanna Purcel, ancienne Miss Irlande livre un message inspirant sur l’acceptation de son corps.

« Je me souviens la première fois que j’ai remarqué mes vergetures, je devais avoir 11 ou 12 ans. Et je me suis dit que je ne me rappelais pas que mon chat m’avait griffé. Au fil des mois, j’ai remarqué que j’en avais de plus en plus et je trouvais que c’était vraiment cool d’avoir des marques reptiliennes que personne d’autre n’avait. Je les montrais d’ailleurs fièrement. » Voici comment Rozanna Purcell, ancienne Miss Irlande débute son long témoignage sur son compte Instagram le 27 décembre dernier. Un message qu’elle accompagne de deux photos en bikini où l’on peut clairement voir ses vergetures.

Lire aussi: « Real Women », l’expo photo où les vergetures sont des œuvres d’art

View this post on Instagram

I remember the first time I noticed my stretch marks probably like 11 or 12, I was like i don't remember my cat scratching me 😂. A few months of noticing more and more I was like this is so cool I have all these reptile markings no one else has & showing them off 😂 .As i grew up, went to secondary I realised it was something I shouldn't think was so cool or show, no one in magazines had them I never noticed them on anyone else, it was not normal or considered beautiful. Even now it’s rare you see an unedited photo in a magazine I'm like how is that girls butt so smooth 😂. It hasn't been until now the past two years I can confidently walk passed someone in a bikini or shorts and not cringe inside thinking that they're probably looking at all my stretch marks and cellulite. Maybe it's age( most likely) but you realise if someone is doing that they're 1. A nob 2. A nob. Stretch marks are normal, we all have them, big or small they're part of me & they're here to stay! Ps. Got a few replies on stories early like you know what you need to do to get rid of them ”x, y&z” sorry babes I don't have time or the dedication to massage my but in some super oil for 30 mins before bed sure I’d slip out onto the floor🤣 #stretchmarks #mybodyismine

A post shared by ROZ PURCELL (@rozannapurcell) on

Les vergetures, une source de complexe

« En grandissant, j’ai compris que ce n’était pas quelque chose que je devais trouver cool et que je devais montrer. Personne dans les magazines n’en avait. Je ne les avais jamais vues chez personne, ce n’était pas normal et encore moins beau. Encore aujourd’hui, c’est rare de voir des photos non retouchées dans un magazine » continue la jeune femme qui à travers son message expose un problème majeur de notre société; l’image non réelle des femmes véhiculées!

Un message « body positive »

« Ce n’est seulement que depuis 2 ans que je me sens assez confiante pour passer d’un short à un bikini devant quelqu’un sans penser au fond de moi qu’il regarde mes vergetures et ma cellulite. Peut-être que c’est l’âge (sûrement) mais vous devez comprendre que si quelqu’un vous juge pour ça, c’est qu’il y a un problème. Les vergetures, c’est quelque chose de normal, nous en avons toutes, petites ou grandes, elles font partie de moi et elles sont là pour rester. »

Lire aussi: 5 stars qui acceptent leur corps post-accouchement

L’ancienne Miss Irlande terminera son message avec une pointe d’humour « Désolée, je n’ai pas eu le temps ou la motivation de masser mes fesses pendant 30 minutes tous les soirs avec une super huile. Je suis sûre que j’aurai fini par m’étaler sur le sol en glissant« . Et Rozanna Purcell ironisera en disant qu’elle ne peut donc pas répondre à toutes les questions lui demandant comment se débarrasser des vergetures!

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.