Home Lifestyle La Belgique recrute des bénévoles pour câliner des bébés hospitalisés

La Belgique recrute des bénévoles pour câliner des bébés hospitalisés

Câlineurs de bébés
Unsplash
En Belgique, il est désormais possible d’accorder une pause douceur à des bébés hospitalisés. Initiative déjà bien répandue en France, il s’agit d’une grande première dans notre plat pays. L’asbl « Les câlineurs de bébés » offre des bras réconfortants aux petits bouts qui en ont besoin et la page Facebook de l’initiative connaît de plus en plus de succès.

« Les câlineurs de bébé » ont été lancés en octobre 2018. Tout est parti d’une vidéo relayée sur les réseaux où on voit un papy, aux USA, câliner un nouveau né. Mélanie McCluskey, l’un des 11 initiatrices de l’asbl, explique que « tout le monde aime les bébés. Mais, nos bénévoles ne s’engagent pas uniquement pour se faire plaisir. Si elles offrent de leur temps, c’est avant tout pour fournir aux bambins hospitalisés un moment de répit », rapporte Hospichild.

Plusieurs hôpitaux en Belgique

Hospichild explique que selon des recherches récentes, les câlins auraient l’effet d’un sédatif qui apportent un sentiment de bien-être et de réconfort aux tout-petits. En Belgique, les bénévoles de l’asbl offrent déjà leurs services à l’HUDERF (Hôpital Universitaire Des Enfants Reine Fabiola) à Bruxelles.

Nous avons commencé par les soins intensifs des tout petits, puis nous avons suivi l’un d’eux à l’étage des revalidations pédiatriques et, à présent, nous sommes sur le point d’entrer dans l’unité néonatale (prématurés). L’accueil est incroyable autant par le personnel que par les parents et leurs bébés évidemment. Selon le personnel médical, les effets sur les bébés câlinés sont déjà visibles et très positifs. Quel encouragement pour nous !

explique Mélanie McCluskey dans un post Facebook sur la page « Les câlineurs de bébés ». Les hôpitaux du CHIREC font, eux aussi, appel à l’asbl. 

Une démarche à suivre

Ces séances de câlins se font soit le matin à partir de 11h, soit l’après-midi et ce, dans le but de ne pas empiéter sur les soins quotidiens. Lors de ces moments, le bébé est bercé et réconforté, pour qu’il reçoive un maximum de chaleur et de tendresse durant son hospitalisation.

Francine de Bisscop, cofondatrice et administratrice des « Câlineurs de bébés », explique qu’actuellement, les bénévoles sont des personnes à la base du projet, ou des personnes qui ont été recommandées. En revanche, une procédure de recrutement existe tout de même et sera accessible lorsque le nombre de bébés à câliner augmentera.

A lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.