Home Lifestyle Faire du sport le lendemain d’une soirée arrosée serait une mauvaise idée

Faire du sport le lendemain d’une soirée arrosée serait une mauvaise idée

Photo Taken In Chon Buri, Thailand
Alors que vous aviez juré de ne boire qu’un verre, vous vous êtes retrouvée à danser sur les tables jusqu’aux petites heures du matin. Vous vous réveillez et ô désespoir de l’âge (la bonne excuse, hum), la fraîcheur n’est pas au rendez-vous. Vous décidez, dans un élan de motivation hors norme, d’enfiler vos baskets de sport. Mauvaise idée…

Faire du sport pour éliminer les excès de la veille semble être la paroxysme de la détermination. En revanche, il ne s’agit pas de la meilleure idée au monde.

Un corps plus vulnérable

Même si l’esprit est on fire à l’idée de s’enjailler sur le tapis de course, le corps l’est en réalité un peu moins. Eh oui, lorsque l’on consomme de l’alcool, le corps assimile des substances similaires à des toxines. C’est pourquoi, selon Gilles Mondoloni, médecin du sport et traumatologue, relayé par Madame Figaro, le corps va « chercher à les éliminer en sollicitant des zones du corps, les reins ou le foie, censés créer automatiquement un filtrage ».

C’est prendre le risque de ne pas attendre que ces organes aient eu le temps de remettre le corps en forme et donc possiblement de les abîmer

explique-t-il. De plus, le problème de l’alcool, c’est que 24 heures après sa prise, nos capteurs de douleur sont encore annihilés et donc, nous ressentons moins l’effort. Le risque? Se claquer un muscle ou tomber dans les pommes, puisque nos limites sont brouillées.

On ne voit qu’une conclusion à ces constations: en cas de gueule de bois, il vaut mieux s’échouer dans le canapé devant une série et juste… Se reposer!

A lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.