Home Lifestyle ELLE NOUS INSPIRE: Inès Rau, mannequin et actrice transgenre, fervente militante de...

ELLE NOUS INSPIRE: Inès Rau, mannequin et actrice transgenre, fervente militante de la liberté d’être

Femme - Inès Rau
Femme - Inès Rau

À 28 ans, la top et actrice française Inès Rau est libre. D’être une femme épanouie, d’assumer la part d’homme en elle, d’être une personne transsexuelle qui parle de son identité sans fards et sans tabous. Et de ne pas se limiter à cela.

« Je m’envole, je suis libre, je suis hors de moi. J’ai l’impression que mon âme est enfin libérée, comme si on avait ouvert le cadenas qui me retenait enfermée depuis si longtemps. Cette fois, oui, je suis femme. Totalement. » Ces mots sont issus de Femme, le livre publié par Inès Rau en novembre 2018. La jeune mannequin y revient sur son identité de garçon qui se rêve fille, sa transition et son histoire.

Un symbole

C’est en 2014, que la Française est repérée par le célèbre magazine Playboy, dont elle devient la première playmate transsexuelle. Une consécration qui la force au coming-out et la transforme en symbole et en véritable role model. Avec l’espoir pour Inès d’amener les mentalités à changer. Elle poursuit alors sa carrière, posant notamment pour Balmain ou encore pour Vogue Italie. Et sera bientôt au casting de la série Vernon Subutex avec Romain Duris.

Sans étiquette

Mais Inès n’en est pas pour autant une militante, ou une activiste de la cause LGTB. Tout en étant solidaire, elle aspire avant tout au droit d’être. Sans étiquette et sans cadre. De revendiquer ces deux polarités, féminines et masculines, sans que l’une ne doive forcément annihiler l’autre ou la réduire au silence. De se ressentir avec encore plus d’intensité. En tant qu’homme, que femme, que personne.

Dans Femme, je raconte mon histoire, celle d’une transcendance, dans l’espoir qu’elle parle au plus grand nombre. Après tout, réaliser ses rêves, se dépasser et aller au bout de soi-même et de sa vérité, sont des aspirations qui ne concernent pas uniquement les personnes transsexuelles

déclarait-elle à Antidote Magazine.

Et c’est peut-être au final la plus belle des défenses et le meilleur des engagements. La volonté non pas d’être acceptée en tant que personne trans, ou d’être accueillie quel que soit son choix identitaire ou sexuel, mais bien celui de transcender ces questions par le simple fait d’être humaine. En refusant de faire de sa transition l’unique objet de sa carrière et son atout premier, mais en la revendiquant pleinement par ailleurs, Inès Rau nous met face à l’absurdité de se définir à si petite échelle. Et ouvre la porte à une tolérance bien plus grande.

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.