Home Lifestyle D’où viennent les papillons dans le ventre quand on est amoureux?

D’où viennent les papillons dans le ventre quand on est amoureux?

Papillons dans le ventre
Getty
Le coeur qui se serre et les battements qui s’accélèrent, les picotements dans le bas du ventre et la tête envahie par une seule et même personne. Vous êtes certainement amoureux et vous ressentez  comme des petits papillons dans le ventre… Mais d’où viennent ces sensations, loin de nous laisser indifférents?

Délicieuse sensation ressentie dans le bas du ventre, les papillons se manifestent par un sentiment inexplicable rempli de légèreté… Et qu’est-ce que c’est agréable! Mais d’où viennent donc ces petits papillonnements?

Le ventre, le centre des émotions?

Le ventre constitue une partie de notre corps par laquelle passent énormément de ressentis, que ce soit du stress, de l’anxiété… ou de l’amour! Une enquête réalisée par IPSOS auprès d’un millier de Belges et relayée par La Libre, explique qu’en effet, le ventre influence de nombreuses facettes de notre vie.

Quelles émotions ressentent-ils et elles? Avant tout, du stress (80 %, de parfois à toujours), de l’inquiétude (74 %) ou encore de la peur (65 %). Ventre noué par le stress ou peur au ventre, mais aussi émotions positives, comme l’amour (58 %) qui passe par là et le plaisir (56 %).”

rapporte l’enquête.

L’amour, cette drogue dure

Dans notre système digestif, nous avons quelques millions de neurones; c’est le “système nerveux entérique”, qui s’occupe de fonctions se mettant en route de manière involontaire. Notre cerveau et notre petit cerveau du ventre sont reliés entre eux par le nerf vague, autrement dit, il y a une connexion directe entre le haut et le bas de notre corps. Le ventre est rempli de terminaisons nerveuses, capables, notamment, de détecter lorsqu’on manque d’oxygène. Aussi, l’adrénaline intervient dans ce cheminement puisqu’elle va rediriger le sang vers des groupes musculaires qui pourraient bien en avoir besoin.

En réalité, tout cela provient donc d’une libération d’adrénaline et d’une sécrétion d’hormones particulières dans le sang. Les ressentis provoquent une accélération du rythme cardiaque et du flux sanguin où le sang est conduit des muscles au ventre. L’amour est directement lié au ventre, ce qui explique notamment le manque d’appétit lors d’un chagrin amoureux, par exemple.

On pourrait d’ailleurs comparer le fonctionnement du cerveau chez une personne qui est amoureuse à une personne qui prend de la cocaïne. Cette drogue tend à agir sur les centres de plaisir du cerveau, en diminuant en fait ce seuil de plaisir qui est, de facto, plus facile à atteindre. C’est exactement ce qu’il se passe quand on aime quelqu’un: on n’est pas seulement amoureux, on se met également à voir la vie en rose.

Lire aussi:

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.