Home Lifestyle Couple Comment Tinder se fait de l’argent grâce à la frustration des hommes

Comment Tinder se fait de l’argent grâce à la frustration des hommes

M34, flying and sending emojis and hearts

Cela peut paraître absurde vu votre expérience sur l’app’, et pourtant, Tinder favoriserait les femmes. Une enquête publiée dans Le Monde révèle en effet que ces dernières auraient 25 fois plus de chance de matcher que ces Messieurs. Et la frustration des utilisateurs masculins de l’app’ est un business très juteux pour Tinder…

Pour arriver à cette conclusion,  le datajournaliste Nicolas Kayser-Bril et la journaliste Judith Duportail se sont prêtés à une petite expérience: chacun s’est créé un compte du sexe opposé sur l’application. L’occasion pour Nicolas Kayser-Bril de rapidement se sentir harcelé par la fréquence et l’insistance des messages, tandis que Judith Duportail, elle, s’est étonnée du peu d’interactions qu’elle avait en tant qu’homme. Une analyse minutieuse de données plus tard, ils ont compris pourquoi: tandis que  le taux moyen de match Tinder est de 50 % pour une femme en quête d’une relation hétéro, pour les hommes, le taux tombe à 2%. Soit 25 fois moins.

Et ça paye: en effet, la frustration qui découle du fait de se sentir délaissé sur l’app’ est un excellent incitant pour pousser les utilisateurs masculins à souscrire aux options payantes Tinder Boost ou Tinder Gold. Soit deux options permettant respectivement d’apparaître dans les tops profils de l’endroit où vous vous trouvez 30 minutes durant, ou d’avoir, entre autres avantages, la possibilité d’effacer des swipes ou d’activer un passeport pour swiper partout dans le monde. Des options pas données: compter 29.99 euros tout de même pour l’abonnement à Tinder Gold. Alors pour pousser les utilisateurs à sortir le portefeuille, jouer de leur frustration est une excellente tactique, ainsi que le confirme une ex-employée de Tinder.

Il y a davantage d’hommes sur l’application, et la majorité d’entre eux ne sont tout simplement pas montrés aux utilisateurs. Seuls les utilisateurs payants le sont. Les autres restent dans l’ombre, n’ont pas de “match”, se disent que c’est de leur faute… ou de celle des femmes »

Avec un effet pervers: frustrés, certains utilisateurs de l’application peuvent en devenir agressif. Et c’est ainsi qu’on se retrouve avec des messages haineux ou insultants ou bien une dick pic gratuite et absolument pas sollicitée. Autrement dit, avec la tactique de Tinder, les femmes payent aussi.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.