Home Lifestyle 5 conseils pour construire une image positive de son corps

5 conseils pour construire une image positive de son corps

Portrait of friends, Lisboa, Portugal.

D’après une récente étude menée par WW (anciennement Weight Watchers) auprès de 1 000 personnes, 82% des Belges attachent une importance croissante au body positivisme. Le hic: nous avons encore beaucoup de mal à l’appliquer à nous-même…

De plus en plus de Belges condamnent le body shaming, c’est-à-dire le fait de ridiculiser les personnes à cause de leur apparence physique. Plus de 80% d’entre eux estiment que chaque corps possède sa propre beauté, quelle que soit sa taille ou sa couleur. Mais ils se montrent beaucoup plus sévères envers eux-mêmes: 64 % des participants à l’étude WW aimeraient perdre du poids, un Belge sur trois se compare régulièrement à ses proches, et deux sur cinq se disent jaloux des personnes minces.

Cinq conseils pour construire une image positive de son corps

Adopter ou maintenir une image positive de soi, ça se travaille. Valerie Mattheussens, diététicienne chez WW, nous donne cinq conseils pour nous mettre sur la bonne voie.

1

Ne pratiquez pas le « fat talk »

En vous plaignant sans cesse de votre corps, vous risquez de vous y sentir encore moins bien. Le fat talk (quand la conversation tourne uniquement autour du poids et de l’aspect physique) est une spirale négative. Rayez les mots “gros” ou “moche” de votre vocabulaire et évitez le body shaming envers vous en utilisant des phrases comme ‘Je déteste mes fesses/mes bras/mes cuisses’ », conseille Valerie Mattheussens.

2

Ne vous comparez pas aux autres

Le problème avec ces comparaisons est qu’elles entraînent souvent un comportement d’auto-sabotage. « Dans ces conditions, il devient plus difficile de conserver un style de vie sain, car on se croit déjà perdant avant même d’avoir commencé », ajoute Valerie. « La bonne attitude, c’est donc d’arrêter de se comparer aux autres. Mieux vaut ne pas se déconsidérer et s’apprécier comme on est, car nous sommes tous différents. »

3

Focalisez-vous sur la santé plutôt que sur l’apparence physique

Accorder trop d’importance à son apparence physique ou à celle des autres peut être malsain. En conditionnant l’estime de soi à l’aspect corporel uniquement, on aura tendance à ignorer les valeurs, les aptitudes et la personnalité des gens. Si, par exemple, vous avez perdu du poids grâce au footing, au lieu de vous féliciter d’avoir perdu 5 kilos, réjouissez-vous surtout d’avoir commencé le sport, d’avoir pris l’air toutes les semaines et de vous sentir mieux dans votre corps.

4

Remettez les choses en contexte

Vous vous montrez toujours trop sévère envers vous-même? Pour adopter regard plus objectif, placez les choses dans leur contexte. « Respectez l’histoire de votre corps », précise Valerie. « Vous avez peut-être accouché, vaincu une maladie, ou plus simplement, votre corps est cette machine qui vous a permis d’avancer dans la vie jusqu’à présent – une mission plus précieuse et moins facile qu’il n’y paraît! Et n’oubliez jamais que l’image que l’on a de soi est aussi une affaire d’émotion et d’humeur: certains jours, on se sent bien dans sa peau, d’autres jours ce sera moins ou pas du tout le cas. »

5

Faites attention au vocabulaire utilisé dans vos conversations

Adressez-vous aux personnes de votre entourage de façon positive et félicitez-les, de façon à installer une façon plus saine de parler du corps. « Par exemple, dites ‘Cela me fait plaisir que tu prennes soin de toi’ ou ‘Je suis ravi que tu te focalises sur ta santé’ », explique Valerie. « En évitant nous-mêmes toute forme de body shaming, nous aidons indirectement les personnes de notre entourage à accepter leur corps pour ce qu’elles sont capables de faire et ce qu’il est capable de faire, au lieu de s’inquiéter uniquement de leur apparence physique. »

Lire aussi: