Home Lifestyle Chroniques d’une wedding grincheuse: j’ai un secret honteux à avouer

Chroniques d’une wedding grincheuse: j’ai un secret honteux à avouer

wedding grincheuse - montage photos getty images

Plus pragmatique que rêveuse, romantique mais pas neuneu, la wedding grincheuse est la fille spirituelle d’une wedding planner et du Grinch. Autrement dit, quand elle planifie son propre mariage, ça donne un conte de fées qui fait un peu grincer des dents quand même… À commencer par les siennes.

Je suis ce qu’on appelle (plus ou moins) poliment une « control freak », une nazi de l’organisation pour les rageux, bref quelqu’un qui aime bien prévoir les choses et surtout qu’elles se passent comme prévu. J’ai des listes, des sous-listes et des inter listes, et je n’aime rien tant que tout organiser bien à l’avance pour que cela se déroule au mieux. Bon point: j’ai quasi deux ans pour organiser mon mariage, et la chance d’être fiancée à quelqu’un qui partage mon goût de l’organisation et de la planification minutieuses. Mauvais point: la vie, de base, est imprévisible, et il me semble qu’il n’y a pas d’événement plus complexe à prévoir qu’un mariage.

Bien sûr, on choisit la date, le lieu, la robe, la pièce montée, la liste des invités. C’est déjà pas mal, mais ce n’est pas grand chose, car pour tout le reste, il n’y a plus qu’à croiser les doigts ou à prier selon son mode de gestion du hasard préféré. Vous avez beau avoir réfléchi à votre date, rien n’empêche qu’il fasse gris et froid au mois d’août ou bien semi-caniculaire au début de l’automne. Votre liste d’invités à été triée sur le volet, mais malheureusement, Unetelle et Untel ne se supportent pas et sont à la limite de l’agression quand ils se voient et Machine a cru bon de sortir avec Machin et Chose, or tous les trois seront assis à la table d’honneur. Chouette alors.

C’est là que le délai de deux ans d’organisation xe transforme en cauchemar: deux mois pour tout planifier bien comme il faut, 22 mois de rab’ pour stresser obsessionnellement sur le moindre détail. Limite, si au moins j’étais le genre de fille que le stress fait maigrir, j’aurais pu voir le côté positif de la chose, mais quand je stresse je grignote, et de préférence, les aliments les plus caloriques possible. Autant dire qu’un exutoire s’imposait. En parler à Chéri jusqu’à ce que ses oreilles saignent? Bof idée, d’autant que bon, techniquement, il ne m’a pas encore dit « oui ». Contre toute attente, alors que je n’étais que rage et désespoir, Buzzfeed m’a sauvée.

Parce qu’enchaîner les vidéos de LOLcats c’est bon pour le moral? Non, parce qu’entre autres articles rassemblant les témoignages de la communauté, le site est plutôt actif sur le créneau des mariages de l’enfer, voir ici et ici pour s’en convaincre. Loin d’être angoissantes, ces confessions aussi horrifiantes que gênantes ont exactement l’effet inverse, et permettent de relativiser les éventuels couacs qui pourraient arriver le jour J. Peut-être qu’il pleuvra? Oui, mais au moins je suis à peu près certaine qu’il y a 0 chance que mon futur mari ne soit tellement défoncé en fin de soirée qu’il fasse ses besoins partout sur la piste de danse. Certains invités se livrent à une guerre froide qui ne risque pas de s’être réchauffée d’ici là? D’accord, mais ce n’est pas aussi horrible que si ma belle-mère se pointait en robe de mariée à mon mariage.

On dit que le malheur des uns fait le bonheur des autres, et je suis la preuve que c’est vrai. Si une partie de moi compatit avec les pauvres mariés qui racontent leurs mariages cauchemardesques, je suis tellement soulagée que ça leur soit arrivé à eux et pas à moi. Et au pire, si vraiment un truc odieux se passe le jour J, je pourrai toujours le transformer en témoignage hilarant sur Buzzfeed.

𝕷𝖆 𝖜𝖊𝖉𝖉𝖎𝖓𝖌 𝖌𝖗𝖎𝖓𝖈𝖍𝖊𝖚𝖘𝖊

Psst! Plus de ronchonnades par ici:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.