Home Lifestyle Chroniques d’une wedding grincheuse : j’ai ravalé mon sarcasme (par contre, je...

Chroniques d’une wedding grincheuse : j’ai ravalé mon sarcasme (par contre, je ne mange plus de bonbons)

Plus pragmatique que rêveuse, romantique mais pas neuneu, la wedding grincheuse est la fille spirituelle d’une wedding planner et du Grinch. Autrement dit, quand elle planifie son propre mariage, ça donne un conte de fées qui fait un peu grincer des dents quand même… À commencer par les siennes.

Parce que ça faisait quatre ans qu’on en parlait l’air de ne pas y toucher, et qu’on avait vu suffisamment de potes autour de nous perdre leur calme à l’approche du jour J, on était bien décidés à rester ultra calmes et réfléchis. Me transformer en bridezilla? Please, j’ai trente ans passés, si je crise, ça se transforme tout de suite en rides. Non, nous, on allait déjouer la pression. En planifiant un mariage suffisamment éloigné de la demande pour avoir le temps de s’organiser sans stresser, en co-finançant le jour J pour éviter les tensions et en prévoyant de faire ça en petit comité, afin d’éliminer les débats enflammés pour décider si untel plus vu depuis 18 mois mérite une invit’ ou pas. Amour et apaisement. Enfin, en théorie du moins, parce que quand j’ai commencé à m’intéresser à ce que j’allais porter, la pression a commencé à me peser. Genre, vraiment lourd, un peu comme le poids qui s’affiche sur la balance et que j’ai soudainement décrété inacceptable.

Non parce qu’une robe de mariée, déjà, c’est blanc. Alors on passera sur le fait qu’à moins d’être une de ces meufs au teint joliment hâlé naturellement (sorcières) ou bien perpétuellement en vacances au soleil (infâmes sorcières), le blanc, ça donne un effet un peu pâlot, mais surtout, niveau couleurs grossissantes, on fait difficilement pire. Et c’est sans compter la coupe des robes de mariées: et vas-y que je te fais un décolleté carré pour donner un joli effet « vache à lait » à ton décolleté, et je te mets des manches rikiki pour qu’on voie bien que non, tu n’as jamais pensé à muscler l’arrière de tes bras, et en prime je te colle des volants sur les hanches pour que tes fesses ressemblent à une pièce montée. Chouette. Autant dire que j’ai ravalé toute ma zénitude et mes sarcasmes, et heureusement finalement que je suis très sarcastique, parce que du reste, je ne mange plus des masses.

Enfin si, bien sûr, mais plus rien de fun je veux dire. Fruits, légumes, eau plate, protéines maigres, grains complets? Oui. Tout le reste, tout ce qui est crapuleusement bon? Non. Un régime diablement efficace en prévision des premiers essayages de robes, mais dont l’efficacité envers le mariage reste à prouver: si je continue à bouffer Chéri chaque fois qu’il a l’audace de manger des pâtes devant moi, je me demande s’il sera là pour m’attendre à l’autel quand j’arriverai… Même si j’espère que oui: si je compte garder mon nom de famille, par contre, ça m’arrangerait super bien de prendre son métabolisme avec les liens du mariage et de vivre heureuse avec beaucoup d’enfants de plats de pâtes qui n’empiètement pas sur ma silhouette.

Bisous, amour et ironie,

𝕷𝖆 𝖜𝖊𝖉𝖉𝖎𝖓𝖌 𝖌𝖗𝖎𝖓𝖈𝖍𝖊𝖚𝖘𝖊

Psst! Plus de ronchonnades par ici:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.