Home Lifestyle Ce footballeur suédois fait passer un message fort à propos de l’homophobie

Ce footballeur suédois fait passer un message fort à propos de l’homophobie

Getty
Le 5 février dernier se tenait une conférence organisée au Parlement européen. Le thème? L’homophobie dans le monde du sport. À cette occasion, le footballeur suédois Albin Ekdal s’est exprimé dans une vidéo pour rappeler le faible nombre de joueurs ayant annoncé leur homosexualité et a lancé un appel à l’action.

Cette conférence s’intitulait “Sport vs homophobie, un match à gagner” et se déroulait à l’initiative de Tiziana Beghin, femme politique italienne, du Mouvement des cinq étoiles, de Tomasz Frankowski, ancien footballeur polonais, et de Marc Tarabella, eurodéputé socialiste belge.

La peur au ventre

Dans la vidéo diffusée par le site d’information italien alanews, Albin Ekdal parle de l’importance, en tant que joueur de football, de s’exprimer au sujet de l’homosexualité.

Dans un monde parfait, personne ne devrait se sentir mal à l’aise de se déclarer homosexuel, que ce soit dans la vie quotidienne ou dans le football. Malheureusement, la réalité est assez différente. Dans notre sport, seuls huit joueurs se sont déclarés homosexuels. C’est très un faible chiffre. Beaucoup voudrait, mais ils n’osent pas, par peur de réactions négatives.”

déclare-t-il face caméra. Il explique que le monde du football est en proie à l’homophobie et que les joueurs ont peur de devenir la cible d’insultes et de diffamation, sur et en-dehors du terrain. “Résultat: ils sont forcés de se cacher et de vivre dans la peur. C’est pourquoi nous devons nous battre contre ce problème”, détaille le joueur.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Il ajoute également ces mots très justes et terriblement forts: “Dans quel monde vivons-nous si un jeune garçon ne peut pas suivre son rêve d’être footballeur ‘à cause’ de son orientation sexuelle?”. Il rappelle au passage que l’homosexualité ne définit pas qui nous sommes, mais juste par qui nous sommes attirés et que le football constitue leur passion commune… “C’est tout ce qui compte”, conclut-il.

Un message lourd de sens visant à éveiller les consciences dans un milieu de requins. Perso, on applaudit le discours!

Lire aussi: