Home Lifestyle Animaux Un hippopotame est né à Pairi Daiza

Un hippopotame est né à Pairi Daiza

Carnet rose! Pairi Daiza vient d’annoncer la naissance d’un hippopotame commun. Le petit mâle a vu le jour au sein du parc le matin du 12 février dernier. Le petit hippopotame et sa famille seront visibles dès l’ouverture de Pairi Daiza, actuellement fermé à cause du Coronavirus.

Ce petit hippopotame est le frère de Kibo. Désormais, avec leurs parents Nema et Emilio, le groupe d’hippopotames communs de Pairi Daiza compte quatre membres. Le prénom du dernier-né sera choisi prochainement par le public, via un vote organisé sur la page Facebook officielle de Pairi Daiza.

Un petit plouf pour l’hippopotame

Un mois et demi après sa naissance, ce petit hippopotame s’est montré assez fort pour pouvoir accompagner Nema, sa maman, dans leur bassin extérieur, ce mercredi 25 mars. Un moment important qui s’est déroulé devant les yeux de quelques privilégiés de l’équipe du parc.

« Voir ce jeune sortir avec sa mère pour la première fois, nager et téter sous l’eau a été un moment fantastique pour toutes nos équipes. J’espère que nous pourrons bientôt accueillir les visiteurs afin qu’ils puissent voir ces scènes touchantes de leurs propres yeux » a déclaré Tim Bouts, Directeur zoologique de Pairi Daiza et vétérinaire.

Une espèce en danger

Sur le continent africain, leur milieu de vie naturel, on dénombre actuellement entre 115.000 et 130.000 hippopotames. Leur nombre a chuté, en particulier au milieu des années 90 et au début des années 2000. Sur les 29 pays africains où l’hippopotame est présent naturellement, la moitié ont enregistré un déclin de sa population. En Algérie, Égypte, Érythrée, au Libéria et en Mauritanie, les hippopotames n’existent plus à l’état sauvage. Cette espèce est répertoriée dans la Liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) comme «vulnérable».

La naissance d’un hippopotame en bonne santé à Pairi Daiza est donc une bonne nouvelle pour la préservation du capital génétique de cette espèce. « Ensemble, les parcs animaliers du monde entier disposent d’une réserve génétique suffisamment solide pour permettre une réintroduction qui serait nécessaire pour sauver l’espèce. En outre, les animaux  hébergés au parc jouent un rôle d’ambassadeurs de leur espèce en participant à la sensibilisation et à l’éducation des visiteurs aux dangers qui menacent ces animaux dans leur environnement naturel » déclare le parc dans son communiqué.

Voir cette publication sur Instagram

BREAKING! 🦛Guys, we have some amazing news for you all today! We can announce the birth of a healthy BABY HIPPO, right here in Pairi Daiza! This little guy was born on February 12th but had to be closely monitored by our experts until know, to be sure he was up to a good start. Now he’s strong enough to discover his outside territories, together with his mom Nema! Welcome in this world, little fellow! #animalsofinstagram #animalshots #animallife #animallove #animallover #animallovers #animals #animaux #animali #animales #tiere #dieren #pairidaiza #belgium #zoo #zoolife #bestzoo #bestzooeurope #bestzooever #wildlife #conservation #nature #naturephotography #photooftheday #hippo #hippos #hipposofinstagram #babyhippo #babyhippos

Une publication partagée par Pairi Daiza (@pairidaizaofficial) le

Photos: Pairi Daiza

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.