Home Lifestyle Animaux L’état pitoyable des tigres de ce zoo belge nous fait sortir les...

L’état pitoyable des tigres de ce zoo belge nous fait sortir les griffes

Pour Jean-Michel Stasse, activiste de la cause animale et responsable de « Wolf Eyes », ça ne fait pas un pli: « tous les zoos sont des mouroirs ». Et après avoir vu l’état pitoyable des tigres du zoo de Bouillon, difficile de ne pas lui donner raison.

À l’état naturel, les tigres sont des bêtes majestueuses et impressionnantes, qui parcourent la nature en quête de proies et jouent parfois gaiement ensemble comme des chats géants. Au zoo de Bouillon, par contre, ils auraient plutôt tendance à faire pitié. Coupures, fourrure sale qui leur colle au corps et qui est souillée par leurs déjections… Ainsi que Jean-Michel Stasse l’a dénoncé à notre consoeur de la DH, leurs conditions de détention (car c’est bien de cela qu’il s’agit) sont tout simplement déplorables.

Bien que la taille de l’enclos soit aux normes imposées, on peut voir que l’endroit n’est pas adéquat. D’abord c’est très petit et ensuite, ils ont deux malheureux arbres entourés d’une clôture électrique. Ce qui veut dire que si ils urinent dessus, ils se font électrocuter !

Plus choquant encore? « Les animaux sont blessés. Il y a des blessures nouvelles, mais également des anciennes. L’un d’eux boîte. Ils sont enfermés dès la fermeture du parc et jusqu’au lendemain dans une toute petite pièce sans fenêtre dans laquelle ils font leurs besoins. Ils sont des animaux particulièrement sensibles aux odeurs et à la propreté. La captivité les rend agressifs entre-eux ». Or forcément, ces animaux sauvages, extrêmement puissants, ne sont pas simples à soigner.

Si le directeur du zoo assure que leurs blessures sont superficielles, Jean-Michel Stasse a toutefois saisi le Ministre Carlo di Antonio de l’affaire. De son côté, le vétérinaire du zoo, Monsieur Bertho, a assuré à la DH que « je suis plutôt contre les animaux dans les parcs zoologiques, mais dans l’état actuel du monde, il n’y a déjà pas de place pour les humains, alors encore moins pour les animaux ». Un argumentaire qui peine à convaincre… Barreaux, clôtures électrifiées, visiteurs: les zoos sont des prisons, rien de moins. Et si on veut venir en aide à ces pauvres tigres, comment on fait? Une pétition interpellant les Ministres en charge du Bien-Être animal a été lancée sur le site change.org. Ceux qui restent convaincus que les zoos permettent de « préserver et protéger les animaux » peuvent en apprendre plus sur la réalité de la problématique sur  le site de PETA, et ceux qui valent adopter une approche plus militante peuvent notamment s’engager auprès de Gaia.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.