Home Lifestyle Animaux Les ratons-laveurs se multiplient à Liège, et si vous en croisez, il...

Les ratons-laveurs se multiplient à Liège, et si vous en croisez, il ne faut pas les approcher (même si c’est tentant)

Raccoon in Bill Baggs Cape Florida State Park, Key Biscayne, Florida, United States

Au palmarès des animaux les plus mignons du monde, les ratons-laveurs figurent en très bonne place, et la bonne nouvelle, c’est que ces adorables mammifères originaires d’Amérique se multiplient dans la région liégeoise. La mauvaise, c’est que ces splendides créatures sont en réalité des nuisibles (l’insulte!) et que si vous en croisez, il ne faut surtout pas les approcher.

Ce sont nos confrères de La Meuse qui font état de cette invasion absolument adorable. La région liégeoise ferait en effet face à une recrudescence des ratons-laveurs, avec de drôles de surprises à la clé. C’est ainsi qu’à Jalhay, des habitants ont vu débarquer trois invités masqués, entrés par la chatière. Et les ratons-laveurs ne sont visiblement pas craintifs puisqu’ils ont profité de leur incursion dans la maison pour se servir dans la gamelle du chat.

Les ratons-laveurs en ont profité pour dérober les croquettes du chat – P.L.

Ce ne sont pas les premiers chapardeurs à avoir été aperçus dans la région puisqu’il y aurait apparemment une multiplication des ratons-laveurs dans les environs de Liège, tout particulièrement dans la région d’Ourthe-Amblève. Plutôt surprenant, sachant que ces adorables créatures sont originaires d’Amérique du nord et n’ont plus été introduites en Europe depuis les années 30. Et un peu désagréable, aussi: ils ont beau être à croquer, les ratons-laveurs ne sont pas aussi inoffensifs qu’il y paraît.

Au-delà de ses griffes acérées et d’une certaine propension à la morsure s’il se sent menacé, le raton-laveur est également susceptible d’être porteur de la rage, de la maladie du Carré ainsi que de la gale, sans oublier les parasites qu’il transporte dans sa jolie fourrure. Autant de raisons qui lui ont valu la classification de « nuisible ». Autrement dit, si vous en croisez un, même si vous avez vu sur Instagram qu’ils faisaient d’adorables domestiques, passez votre chemin. Ou du moins, observez-le avec curiosité si vous voulez, mais évitez de vous en approcher. Et planquez les croquettes du chat!

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.