Home @Home & Sorties La fessée, officiellement interdite en France. Et en Belgique?

La fessée, officiellement interdite en France. Et en Belgique?

En France, le Parlement a officiellement interdit la fessée. Une loi visant à réduire les violences envers les enfants, qui nous fait réfléchir à la situation en Belgique.

La fessée est désormais illégale en France. Le code civil mentionnant: "L’exclusion de tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles", comme la fessée et les punitions trop strictes. La France est ainsi le 22e pays européens à interdire ce genre de punitions violentes. Et ce n'est pas sans raison…

Des conséquences néfastes sur la santé des enfants

Selon l'Observatoire de la violence éducative ordinaire (OVEO), "

Depuis 15 ans, les recherches scientifiques ont prouvé que chaque violence subie par un enfant a des conséquences néfastes sur son développement et sa santé physique et psychologique (faible estime de soi, addictions, troubles alimentaires, dépression, comportements violents). Ces violences, intériorisées, auront plus tard des répercussions sur la société tout entière.

Par contre, la loi ne prévoit aucune sanction, ce qui laisse plâner quelques questions. La mesure est donc surtout symbolique et vise à faire prendre conscience aux parents que ce genre de punition n'est pas la solution.

Et en Belgique?

Chez nous par contre, donner la fessée est toujours autorisé, malgré plusieurs propositions de loi déposées pour faire cesser ce châtiment corporel. La loi interdit évidemment toute forme de violences vis-à-vis des enfants, mais elle ne parle pas explicitement de fessée. Ce qui en fait un des mauvais élèves européens. Et on se demande pourquoi cette loi n'a pas encore été acceptée puisque tout porte à croire qu'il s'agit de la bonne solution. D'autant plus que la Suède, pays où la fessée est interdite depuis 30 ans, on note une forte diminution des cas de maltraitance sur les enfants.

L'actu continue par ici: