Home Food Les surprenantes habitudes culinaires des Belges durant la fermeture des restaurants

Les surprenantes habitudes culinaires des Belges durant la fermeture des restaurants

Woman preparing for cookie

2020 aura été une année particulière à de nombreux égards, particulièrement en ce qui concerne la gastronomie, mise à mal par les fermetures à répétition des restaurants pour cause de pandémie et de mesures sanitaires. Comment les Belges ont-ils fait face? The Fork s’est penché sur la question et a découvert de surprenantes habitudes culinaires au passage.

Sans véritable surprise, l’enquête réalisée par la plateforme de réservations en ligne révèle que les Belges se sont retroussés les manches en cuisine, mais ça, vous l’auriez bien deviné avec tous les banana breads et autres pains au levain que vous avez vu défiler sur Insta ces derniers mois. Reste que la proportion de gourmets à s’être découverts des talents de cuisinier.e n’est pas des moindres: plus de 6 Belges sur 10 ont vu dans la fermeture temporaire des restaurants l’occasion de plus cuisiner. Et tant qu’à faire, mettre notre gastronomie nationale à l’honneur.

Les Belges redécouvrent les recettes traditionnelles

Contrairement à ce que pourraient laisser penser les réseaux sociaux, les recettes blanc-bleu-belges ont en effet plus la cote que jamais. Ainsi, selon l’étude réalisée par The Fork, le plat que les Belges ont le plus hâte de retrouver au resto n’est pas un plateau de sashimis d’une fraîcheur exquise ou bien une pizza à la croûte croustillante, mais bien l’humble sole meunière, il est vrai, plutôt pénible à préparer à la perfection à la maison.

D’ailleurs, toujours selon l’enquête, le type de gastronomie le plus souvent choisi pour cuisiner à la maison est, pour plus de 3 Belges sur 10 (34,8%), des plats aux saveurs belges, qu’il s’agisse de carbonades flamandes, filet américain, moules ou encore un bon vieux stoemp bien réconfortant. 25,8% des Belges cuisinent plutôt des plats aux saveurs italiennes (pizza, pâtes, risotto, gnocchi…), tandis que pour 7,6% d’entre eux, ce sont les plats aux saveurs asiatiques (nems, gyozas, rouleaux de printemps, wok…) qui ont leur préférence en cuisine.

Une nouvelle fonctionnalité pour The Fork

Et si la cuisine a la cote, ça ne veut pas dire que les services de livraison ou de restauration à emporter sont délaissés, au contraire. 32,2% des personnes ayant participé à l’enquête ont ainsi révélé utiliser les services de livraison ou d’emporter plus que d’ordinaire, raison pour laquelle The Fork a eu l’idée d’activer sur son app‘ et son site web la possibilité pour les clients d’appeler directement le restaurant de leur choix pour y commander à domicile ou à emporter.

Lire aussi: