Home Food 60 Millions de Consommateurs met en garde contre les bouillons déshydratés

60 Millions de Consommateurs met en garde contre les bouillons déshydratés

60 Millions de Consommateur examine les bouillons déshydratés - Getty Images
60 Millions de Consommateur examine les bouillons déshydratés - Getty Images

Qui dit températures à la baisse dit aussi saison des soupes et des bouillons. Sauf que 60 Millions de Consommateurs vient de nous couper légèrement l’appétit avec sa nouvelle analyse des bouillons déshydratés disponibles sur le marché. Trop salés, on le savait, mais aussi parfois trop sucrés voire même bourrés d’huile de palme… Gloups.

Après les crèmes solaires, les déodorants ou encore les biscuits au chocolat, l’association française de protection des consommateurs a décidé de s’intéresser de plus près aux bouillons déshydratés. Sous la loupe: les bouillons de légumes et de volaille, mais aussi les fonds de veau ainsi que les fumets de poisson. La mauvaise nouvelle? Il n’y en aurait pas un pour rattraper l’autre… Logique, puisqu’ainsi que le rappelle 60 Millions de Consommateurs dans son numéro d’octobre, les bouillons vendus dans le commerce sont des « produits ultra-transformés, à consommer avec modération ».

Lire aussi: Comment le bouillon Maggi a lancé un débat sur le rôle des femmes au Nigeria

60 Millions de Consommateurs épingle des ingrédients indigestes

Voyez plutôt: sur 11 marques de bouillons de volaille analysées, 9 contiennent plus de 25% de la dose quotidienne de sel recommandée, une dose excédentaire que l’on retrouve également dans 6 des 12 bouillons de légumes analysés par 60 Millions de Consommateurs. Qui met également en garde contre la forte teneur en sucre de certains bouillons industriels, ce dernier permettant d’optimiser la saveur mais aussi la tenue des bouillons, ainsi que l’huile de palme, qu’on retrouve notamment dans le fond de veau Knorr. Indigeste? Sachez que la marque recense plusieurs additifs dans ses bouillons, dont le colorant E150d, que 60 Millions de Consommateurs présente comme « un composé néoformé potentiellement cancérigène ». Allô (grand-)maman? Finalement, on veut bien ta recette de bouillon maison qui prend mille ans à préparer mais qui est garantie sans ingrédients cancérigènes!

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.