https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/
Home Culture Télévision ON A VU: “La Flamme”, la série hilarante de Jonathan Cohen

ON A VU: “La Flamme”, la série hilarante de Jonathan Cohen

Sortie début octobre sur Canal +, la série « La Flamme » de Jonathan Cohen a fait le buzz. En cause, un cocktail de délicieux ingrédients : de l’humour bien con-con, un casting cinq étoiles et le sujet croustillant des émissions de télé-réalité. On a tout binge-watché et on a adoré.

Avec « La Flamme », Jonathan Cohen et Jérémie Galan ont eu la bonne idée de parodier une émission de télé-réalité et plus exactement celle du « Bachelor : la gentleman célibataire ». Mais si, rappelez-vous : un homme est enfermé dans une villa avec 13 prétendantes prêtes à tout pour le séduire. Celui-ci doit en éliminer une chaque semaine pour finir avec l’élue de son cœur… Au final, Jonathan Cohen et son acolyte ont-ils vraiment autant de mérite que ça, puisque le « Bachelor » est une émission déjà si risible en soi qu’elle est presque une parodie d’elle-même… Quoi qu’il en soit ; ça marche !

Une ode à l’humour potache!

Dans « La flamme », qui comprend au total 9 épisodes, on ne fait que se marrer, grâce à des dialogues épiques, parfois totalement « what the fuck ?! », des répliques potaches et un comique de répétition bien ficelé. En regardant cette série, on a un peu l’impression d’être un lendemain de veille, entourés de potes encore un peu saouls, qui lâchent vannes pourries sur vannes pourries. C’est drôle, mais parfois un peu lourd. Mais en fait, vu qu’il n’y a plus de lendemain de veille, ni de veille, en ce moment, disons que ça fait plutôt du bien au moral !

À chaque épisode, Marc, le fameux « bachelor », part en date avec une des prétendantes et en fin de chaque épisode, Marc dit bye bye à l’une d’entre elles, 13 femmes au profil divers et varié, chacune rangée sagement dans une case par la production. Il y a la catho’ complètement coincée, la porteuse de handicap, la senior, la lesbienne venue chopée les autres prétendantes, la bimbo, la nympho’, la tarée, l’hypersensible… Et au milieu, ce Marc, pilote de ligne, véritable Don Juan pas très fute-fute, pas très attendrissant non plus, incarné par Jonathan Cohen lui-même.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Angèle, Orelsan, Florence Foresti…

Et l’affiche, parlons-en, car c’est très certainement ce gratin qui rend la série si croustillante : il y a Pierre Niney, le psychiatre de Marc, Vincent Dedienne, le présentateur de l’émission et, accrochez-vous : Géraldine Nakache, Doria Tillier, Adèle Axerchopoulos, Camille Chamoux, Leïla Bekhti, Ana Girardot, Céline Sallette, Laure Calamy, Léonie Simaga, Marie-Pierre Casey, Florence Foresti et encore Youssef Hajdi. En guest-stars, on aperçoit aussi Orelsan, Gilles Lellouche et même notre Angèle nationale, qui se la joue animal. Bref, de quoi vous tenir en haleine jusqu’à ce que la flamme s’éteigne…

La Flamme, à voir sur Canal Plus.

Lire aussi: