Home Culture Télévision Love is Blind, la téléréalité de Netflix qu’on adore détester

Love is Blind, la téléréalité de Netflix qu’on adore détester

LOVE IS BLIND

Petite nouvelle sur Netflix depuis la mi-février, la série Love Is Blind n’arrête pas de faire parler d’elle. Gros navet ou nouveau « Mariés au premier regard »? On hésite!

Love is Blind a fait son apparition le 13 février dernier sur Netflix. Et depuis, les réseaux sociaux ne parlent que de ça. La clé du succès de cette émission? Tous les ingrédients d’une téléréalité sur l’amour, le grand, le beau.

On y retrouve des candidats, 10 hommes et 10 femmes, venus chercher l’amour et prêts à tout pour repartir mariés à leur moitié. L’idée? Pendant plusieurs jours, ils vont faire connaissance à travers des capsules et ne pourront se juger que sur leur personnalité, et non pas sur leur physique. Une pratique plutôt « innovante » pour la télévision (ou pas). Très vite, certains atomes crochus prévalent sur d’autres et des relations se créent.

Au bout de quelques jours, ils devront faire leur demande en mariage pour pouvoir se voir une première fois avant de finalement se marier.

Soyons honnêtes, dès le premier épisode, on opte pour la catégorie navet en se disant que ça serait la honte si quelqu’un nous voyait regarder ça. Puis, on doit faire pipi et on se rend compte qu’on a fini 5 épisodes l’air de rien. Car il faut bien l’avouer, Love is Blind a réussi à nous maintenir scotchées à notre canapé grâce à ses techniques d’addiction. Qui le beau Barnett va-t-il choisir d’épouser parmi ses (nombreuses) soupirantes? Lauren va-t-elle épouser celui qu’elle nomme l’homme de sa vie? Le piège est évident, pourtant on tombe dedans à pieds joints.

Et nous voilà excitées à l’idée de la sortie de la prochaine salve d’épisodes. Oui, Netflix est vicieux. Le programme s’étale sur plusieurs semaines, il est donc impossible d’enchaîner la saison complète.

Pourtant, soyons logiques une seconde. Love is Blind n’a rien d’incroyable. Le scénario est couru d’avance et déjà vu. Aussi, l’émission veut nous faire croire que l’amour est aveugle mais elle choisit 20 candidats hyper sexy pour son casting… Moui. Par contre, c’est certain qu’on a droit à quelques surprises très « américaines »; du genre se dire « je t’aime » après trois jours à travers une paroi, des pétages de plomb en bonne et due forme, de l’amour cheesy (et fake) à souhait, etc. Bref, une bonne grosse daube qu’on adore détester et qu’on recommande en cachette à ses copines.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.