Home Culture Télévision Julie Taton dans « L’île de la tentation »: « J’ai été hyper jalouse par...

Julie Taton dans « L’île de la tentation »: « J’ai été hyper jalouse par le passé »

Julie Taton est de retour en France (sur W9, la petite sœur de M6) et sur Plug RTL avec une version édulcorée de « L’île de la tentation », émission culte des années 2000.

Qu’est-ce qui vous a poussée à accepter ce nouveau projet?

« Je connaissais le programme, que je regardais il y a dix ans et qui a bercé mes soirées. Quand on m’a proposé d’en être, j’ai dit « oui » tout de suite. »

J’avais pour consigne de rester le plus neutre possible lors des feux de camp.

Lors des feux de camp, vous ne pouviez pas donner votre avis aux couples. Etait-ce frustrant de ne pas pouvoir les aiguiller?

« Oui, mais j’avais pour consigne de rester le plus neutre possible… même si je n’étais pas tout à fait détachée. Les couples belges étaient plus familiers avec moi parce qu’ils me connaissaient.  J’avais envie de leur poser des questions, d’en savoir un peu plus sur eux, de leur demander comment ils se sentaient. Je me suis un peu attachée à ces couples. »

Et vous, seriez-vous prête à tester votre couple de cette façon?

« La question ne se pose plus car, aujourd’hui, je suis mariée et j’ai un enfant. Mais, je trouve que c’est une manière comme une autre de tester son couple. Certains vont voir des psys, d’autres vont sur une plage (sourire). En tout cas, c’est hyper intéressant comme expérience. On arrive avec des questions sur son couple et on repart avec des réponses. »

Ton couple, c’est comme ton boulot. Si tu ne te donnes pas à fond, quelqu’un d’autre prendra ta place »

Certains couples se montrent extrêmement jaloux. C’est aussi votre cas?

« J’ai été hyper jalouse par le passé, c’était maladif. Mais, ça correspondait aux personnages avec lesquels j’ai été en couple à l’époque. Aujourd’hui, je suis plus détendue, mais je reste vigilante. Ton couple, c’est comme ton boulot, si tu ne l’entretiens pas, si tu ne te donnes pas à fond, quelqu’un d’autre prendra ta place. »

Les couples n’ont vécu sur l’île que pendant 12 jours. Est-ce suffisant pour céder à la tentation?

« On s’est posé la question. On a décidé de respecter les conditions du concept original. Et, au terme de ces 12 jours, on a réalisé que c’était amplement suffisant. Les candidats étaient épuisés, fragilisés et vidés. Le contexte émotionnel est particulier, très fort. Ils étaient en permanence dans le fantasme, dans l’imaginaire, à se demander si leurs partenaires allaient céder… Ils ne pouvaient pas retrouver leurs conjoints chaque soir pour être rassurés et ils partaient dans des délires. »

Comment se sont passés les tournages en République Dominicaine?

« Il y a pire comme cadre de travail! Ce serait malvenu de dire que c’était fatigant (sourire). Ce pays est magnifique, le contexte était paradisiaque. Les feux de camp avaient lieu un jour sur deux. Le reste du temps, on était en stand-by au cas où il se passait quelque chose… En fin de journée, on visionnait les images de ce qui s’était passé dans les deux villas: celle des filles, puis celle des garçons. »

« L’île de la tentation », le jeudi sur Plug RTL, à 21h35.

Laissez-vous tenter… 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.