Home Culture On a vu la nouvelle version de « L’île de la tentation » et...

On a vu la nouvelle version de « L’île de la tentation » et voici ce qu’on en a pensé

Julien Marie Julie TATON

Personne n’a oublié Diana et Brandon. Près de vingt ans (ça, ne nous rajeunit pas) après la première saison de « L’île de la tentation », plaisir coupable de nos soirées adolescentes, l’émission est de retour sur Plug RTL. On a pu découvrir cette nouvelle mouture, présentée par Julie Taton, avant sa diffusion sur antenne.

Première bonne surprise: ce n’est pas un, mais deux couples belges qui ont volontairement passé le casting de cette version édulcorée de L’île de la tentation, puis été retenus parmi plus de 300 candidatures.

Molie (24 ans) et Kevin (29 ans) sont originaires de Mons. Elle est coiffeuse, lui coach sportif. Ils ont choisi de passer 12 jours éloignés l’un de l’autre, pour tester la fidélité de Kevin, à qui Molie reproche « de draguer tout ce qui bouge ».

Lysa (22 ans) et Nicolas (24 ans) sont, eux, originaires de Bruxelles. Cette jeune hôtesse de l’air accuse celui qui partage sa vie depuis plus d’un an d’être trop possessif. Elle espère qu’en la voyant résister au charme des dix célibataires, son bel agent immobilier surmontera sa jalousie.

Du côté des célibataires, qu’on ne peut plus appeler « tentateurs », le Plat Pays est également bien représenté. Chez les garçons, il y a Gauthier (27 ans), un vidéaste bruxellois et Valentin (26 ans), steward. Du côté des filles, c’est Aurélia (22 ans), originaire d’Anderlecht et passionnée par les sports de combat, qui jettera son dévolu sur l’un des cinq candidats. Voilà pour le casting.

Les mêmes codes

En ce qui concerne la mécanique du programme, on a repris les codes de la version originale qui a fait fureur dans les années 2000. Cinq couples, qui remettent en question la solidité de leur relation, sont parachutés dans un cadre paradisiaque (la République Dominicaine) où ils vont passer douze jours loin de leurs moitiés respectives. Les filles, puis les garçons, vont rejoindre de splendides villas dans lesquelles les attendent des célibataires du sexe opposé. Attention, par contre, interdiction de parler de « tentateurs ». Dans cette nouvelle mouture, que la production a voulu plus romantique, les célibataires cherchent à rencontrer l’âme soeur… et plus uniquement à essayer de faire céder les couples.

Même si, reconnaissons-le, nous sommes loin d’être en parfait accord avec ce postulat de départ. Il serait sans doute plus judicieux (et moralement correct) de partir à la conquête de l’élu(e) de son coeur auprès d’autres célibataires… Mais bon, nous n’allons pas remettre toute la dynamique du jeu en question.

Colliers de fleurs et feux de camp

Dès leur arrivée sur l’île, les couples, accueillis par Julie Taton, divine dans ses robes estivales, font la rencontre des célibataires (qui débarquent dans des capes bleues et rouges kitchissimes au possible). La présentatrice les invite à leur remettre « le collier de la préférence » afin que chacun(e) puisse, d’entrée de jeu, jeter son dévolu sur le ou la célibataire qui lui fait de l’oeil.

Et, déjà à ce stade de l’aventure, nos couples se livrent à des crises de jalousies passionnelles et pleurent à chaudes larmes. Se réjouir du malheur des autres, c’est mal (même si, personne n’a obligé ces couples à participer à cette émission qui, il faut bien l’avouer, réunit tous les ingrédients pour qu’une relation implose). Mais, ces moments de grand désespoir, complètement chaotiques, font aussi le bonheur des téléspectateurs qui n’en manqueront pas une miette. Surtout lors des célèbres feux de camp où le pétage de plombs de certains candidats atteint son paroxysme! S’ils acceptent de visionner les images de leur moitié, avec qui ils ne peuvent pas communiquer, ils prennent aussi le risque de voir Chéri(e) s’enticher d’un bel éphèbe ou d’une jolie naïade. Bon, après, il fallait s’en douter: on ne participe pas à « L’île de la tentation » pour enchaîner les parties de Scrabble avec de parfaits inconnus!

Pourquoi on regarde?

Parce qu’on trépignait d’impatience à l’idée de retrouver cette émission culte… et qu’on n’a franchement pas été déçues. Si vous êtes amatrice de télé-réalité, que vous avez maté chaque épisode des Ch’tis et que l’arrêt de Secret Story a créé un manque cruel dans votre vie, ce programme est fait pour vous. Histoires d’amour, disputes, trahisons: tous les ingrédients sont réunis dans ce cocktail gagnant (et très piquant). Si vous parvenez à faire preuve d’une bonne dose de second degré, cette « île de la tentation » 2.0. pourrait bien vous provoquer des crises de rires difficiles à canaliser.

« L’île de la tentation », à partir du 25/4 sur Plug RTL, à 21h35.

Si vous êtes prêtes à céder, ceci pourrait vous plaire: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.