Home Culture Cinéma Pourquoi l’académie des César a-t-elle annoncé « sa démission collective »?

Pourquoi l’académie des César a-t-elle annoncé « sa démission collective »?

Deux semaines avant la 45e cérémonie des César qui se tiendra le 28 février prochain, l’académie annonce sa démission collective… Pourquoi et quelles répercussions pour la grande fête du cinéma français? On fait le point.

« Pour honorer celles et ceux qui ont fait le cinéma en 2019, pour retrouver la sérénité et faire que la fête du cinéma reste une fête, le conseil d’administration de l’Association pour la promotion du cinéma (Académie des arts et technique du cinéma) a pris la décision à l’unanimité de démissionner. Cette démission collective permettra de procéder au renouvellement complet de la direction” a déclaré Alain Terzian qui présidait l’Académie depuis 2003 dans un communiqué de presse, ce jeudi 13 février vers 21h. Une décision qui intervient 15 jours avant la 45e cérémonie des César. Au total, ce sont 21 membres dont Claude Lelouch, Costa Gavras ou encore Tonie Marshall qui démissionnent.

Pourquoi?

Depuis plusieurs semaines, l’Académie des César est dans la « tourmente ». Une situation due notamment à la nomination dans douze catégories de « J’accuse » du réalisateur Roman Polanski, accusé à plusieurs reprises de viol. L’opinion publique s’est indignée de ces multiples nominations tout comme de la sortie de son film « J’accuse ». Le collectif Osez le féminisme déclarait comme le rapporte le HuffPost « 12 comme le nombre de femmes qui l’accusent de viol ».

Lire aussi: Faut-il boycotter Roman Polanski? La question divise et la polémique attire le public

Mais la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est la tribune publiée dans « Le Monde » ce lundi 10 février de plus de 400 célébrités du cinéma français; Omar Sy, Jacques Audiard, Céline Sciamma, Marina Foïs ou Agnès Jaoui. Ces derniers réclament une réforme en profondeur de l’académie des César, pointent le fonctionnement ”élitiste et fermé” de l’académie des César et dénoncent des « dysfonctionnements », une « opacité des comptes » ou des statuts qui « n’ont pas évolué depuis très longtemps ».

Conséquences?

Les conséquences de cette démission collective se dérouleront, en réalité, au lendemain de la cérémonie des César du 28 février. Une assemblée générale se tiendra à cette date pour élire une nouvelle direction et “mettre en oeuvre les mesures de modernisation annoncées”. Les 47000 membres votants qui élisent les gagnants peuvent par contre encore décider d’agir, avec leur vote, pour l’édition 2020 de la cérémonie.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.