Home Culture Livres Flair Book Club: « Sapiens », le livre époustouflant qui questionne notre humanité

Flair Book Club: « Sapiens », le livre époustouflant qui questionne notre humanité

Pour varier les plaisirs entre deux séances de bitchages autour d’un gin, on adore improviser des book clubs et partager nos coups de coeur lecture entre copines. Par exemple, « Sapiens : une brève histoire de l’humanité »,  l’exceptionnel livre de Yuval Noah Harari, qui bouleverse toutes nos certitudes sur l’homme et son évolution.

Certains livres ont le pouvoir de changer véritablement nos vies. De nous pousser dans nos retranchements, de nous ouvrir les portes d’un monde insoupçonné ou d’envoyer voler, d’un revers de pages, toutes nos convictions profondes. C’est le cas de Sapiens, qui explore de manière subtile, intelligente et surtout critique, l’histoire de l’humanité, de l’Âge de pierre à l’époque présente, en passant par l’ère agricole et industrielle. Et fait prendre tout leur sens aux mots: « C’est le regard qui fait le monde ».

Le résumé

Il y a 100 000 ans, la Terre était peuplée par au moins six espèces humaines différentes. Une seule a survécu. Nous, les Homo Sapiens. Comment avons-nous réussi à nous isser au statut de maîtres de la planète? S’agit-il du résultat d’une sélection naturelle où avons-nous écrasé les autres individus, humains comme animaux? Les différents progrès agricoles, technologiques et médicaux ainsi que la création de sociétés et de cultures nous ont-ils amené à être plus heureux ou seulement esclaves de nous-mêmes? Aurions-nous mieux fait dès lors de rester nomades et chasseurs-cueilleurs? Et que reste-t-il de notre humanité aujourd’hui?

Pourquoi on aime

Sapiens répond à ces questionnements par toujours plus d’interrogations, nous livrant des pistes sur nous-mêmes et sur notre véritable degré de conscience et de liberté. Audacieux, sans fards, impertinent et profondément troublant, il évoque avec une merveilleuse pédagogie l’Histoire avec un grand H, celui d’humain, celui d’honnêteté aussi. Nous confrontant à notre profonde cruauté, à l’égard des animaux notamment, mais aussi au pouvoir merveilleux qui n’est propre qu’à nous et se révèle un fondement de qui nous sommes: celui de créer des histoires. On en ressort bouleversé, avec l’impression de se découvrir vraiment pour la première fois. En tant qu’individu, en tant que membre d’une communauté, en tant qu’acteur du présent, guidé par un vécu vieux de milliers d’années. Et en le refermant, on découvre que, loin d’être achevé, il a ouvert une porte très précieuse sur notre conscience.

On vous les conseille aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.