Home Culture Livres Flair Book Club: on a (re)lu « Le Comte de Monte-Cristo » et sa...

Flair Book Club: on a (re)lu « Le Comte de Monte-Cristo » et sa vengeance n’a pas pris une ride

Crédit photo: Aroz Jewelry

« Le Comte de Monte-Cristo », c’est le roman qui prend la poussière sur notre liste des « livres à lire au moins une fois dans sa vie ». Avec un peu de courage, on s’est lancées dans les 6 tomes qui composent le roman et dès le premier, on n’a pas regretté. Entre la vie quotidienne française au 19ème siècle et l’épopée vengeresse du personnage, rien ne se survole, tout se lit.

Le résumé

1815, Marseille. Edmond Dantès, jeune marin de 19 ans, revient d’une longue période en mer à bord du Pharaon. Dès son premier pied à quai, on lui propose de devenir capitaine de la prochaine traversée. Porté par la force de sa jeunesse et l’honnêteté de son tempérament, c’est une vie modeste mais heureuse qui se profile pour Edmond. Sans compter qu’il est amoureux et s’apprête à épouser Mércédès, la belle Catalane. Mais le jour de ses noces, on vient l’arrêter pour le jeter en prison sans qu’il n’en connaisse la raison.

Quatorze ans dans une cellule minuscule, humide et sombre amèneront le jeune Dantès à comprendre d’où vient la trahison. Aidé par un prêtre qui lui instruira tout son savoir, lui indiquera un trésor inestimable caché sur une île et lui permettra de s’échapper de la prison, Edmond deviendra Comte de Monte-Cristo. Grâce à une vengeance savamment imaginée et menée, la vie de ses traîtres devenus de riches Parisiens va commencer à se ronger… de l’intérieur.

Pourquoi on a aimé?

À la manière d’un thriller, chaque intrigue du roman d’Alexandre Dumas se construit autour de la vengeance d’Edmond Dantès. Dès les premières pages, on s’attache au personnage pour sa naïve pureté, mais au fil des tomes, on l’admire pour son stratège sang-froid. Chaque acte, chaque énigme, chaque personnage révèlent sa raison d’être au dernier chapitre. Sur 1 700 pages, Dumas réussit l’exploit d’une intrigue qui ne perd rien de sa force, de descriptions adroitement menées des personnages et d’une vengeance énigmatique qui renforce le charisme de Monte-Cristo.

À qui s’adresse-t-il?

À ceux qui se pensent frileux à la littérature classique, préférant laisser le genre aux fanatiques d’Histoire ou aux lecteurs académiques. À ceux aussi qui aiment l’époque du 19e siècle, avec ses mœurs et ses bonnes manières. Et enfin, à ceux qui aiment suivre l’évolution de personnages sur plusieurs années, laissant un sentiment d’appartenance à la fin du livre.

À lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.